CRISTAL

CRISTALLOÏDES
 
 
  

CRISTAL

 
 

Le chant du monde

 
  

Le chant du monde est là, présence impalpable des mille flots qui nous séparent, des rires, des serments secrets, des mots murmurés, des soupirs, des extases, des frissons, des joies encore dans la luminosité des cils qui s’éveillent, dans la luminosité des paroles qui s’effeuillent et des verbes qui ne s’estompent, l’écho répercute tous nos moments merveilleux, l’écho intarissable qui ne se fige mais bien au contraire exalte nos promesses, nos désirs et notre devenir,


 

Solitude du chant d’Etre

 

Solitude du chant d’Etre qui vient de naître, solitude retenue dans le serment qui ne s’adresse mais se lit et se relit dans la pensée de l’aube qui reviendra, de la beauté qui s’affirmera, de la tendresse éclose qui ouvre les yeux de l’égaré et inscrit dans sa mémoire le feu d’un serment qui ne s’édulcore mais s’avive et se ravive de mille flammes comme de mille sentiments qui ne se disent, qui s’écoutent et s’approprient, s’initient et s’embellissent dans la destinée du songe,


Qui devient, ne se méprise


 
Qui devient, ne se méprise, ne se dénature, ne se provoque, dans la destinée du Chant qui nous lie indéfectiblement, inexpugnablement, je le sais, et parfois n’ose croire, si tant de choses qu’il nous reste à partager, si tant de choses qu’il nous reste à deviser, si tant, que mon cœur parfois a peur du lendemain, si peur, dans ses mots, dans sa voix, dans la portée du Chant d’Amour lui-même qui a peur de n’être partagé, qui a peur d’être exclu de l’éloquence vivante,



 
Table


CRISTALLOÏDES
 
CRISTAL
 
 
 
CRISTAL 3
 
 
 
 
Le chant du monde 5
Solitude du chant d’Etre 6
Qui devient, ne se méprise 7
Mon Dieu, si tant d’Amour 8
Mais combien parfois ai-je peur 9
Dans la confidence du secret 10
Que je ne veux en aucun cas éperdre 11
Dans le silence d’un simple mot 12
Deux ans seront-ils de trop ? 13
Un jour et d’autres jours 14
Un jour dont l’aube 15
Solitude au front noble 16
Je t’imagine, tu es là 17
Jour d’après jours 18
Mon cœur palpite cet horizon 19
Et le Chant qui demeure 20
Et se taisent les pensées monotones 21
Ainsi dans ce jour où le ciel s’anime 22
Dimanche, un jour de lumière 23
Dans l’aube apparue 24
Peut-être suis-je trop sérieux 25
Mais déjà tu me rassures 26
Trop attentif 27
Y parviendrais-je ? 28
Et devrais-je disparaître 29
Ô mon Amour 30
Ô Dieu Souverain 31
Bureau 32
Demain je serais 33
Lorsque je t’écris 34
Tant de projets dans mon esprit 35
Des horizons qui n’ont rien de chimériques 36
Parfois tu me dis que je rêve 37
Pour t’ouvrir à ce monde 38
Je suis à toi 39
Et je n’ai qu’un seul espoir 40
Digressions 41
 
Table 45

 
 
  

A LE PECQ
LE 28/12/1993
Relecture le 06/04/2008
VINCENT THIERRY

RETOUR