DU SONGE

REGARDS


DU SONGE

 


 

Au temps de la vérité…

 
 

Au temps de la Vérité nue d’écrin à leurs mensonges je sais leurs voiles déchirés et l’incantation de leur subversion morte par nature la désignation; qu’ils soient lâches, indignes et pleutres, courageux de la volonté de destruction et de l’appropriation, ce sont leurs perfides machinations qui restent inquiétantes, non qu’elles soient raison de crainte en leur illumination ténébreuse, mais leurs agissements troublent l’Ordre des choses, la Voie destituée reste témoignage de leurs plagiats ancestraux, leurs esprits bas et lapidaires. Ce jour de vérité qui sonnera comme œuvre de Renouveau verra leurs faces blêmes et si dans l’Histoire leurs faiblesses habituelles devant le Vent levé, nous irons sans parjure et sans martyrs leurs crimes corrompus, Ils vivront ce désert qu’ils ont su faire, déchus à jamais de toute autorité, fondement des épars qu’ils ont hâtivement forgé pour défendre leur paranoïa millénaire; et j’attends cette heure libertaire comme un chant de Souveraineté des Etres, des Peuples et de l’Humanité enfin délivrés du carcan de l’ignoble…

 

 

Avant qu’il ne soit trop tard…

 
 

Devrons nous un jour voir la violence déterminer notre flamme, à l’irrespect dominant, à la folie des âges qui s’enlisent, l’Humain tronqué défiguré de sa Voie, de sa vitalité, du sens de l’harmonie, pour plus basse détermination de la destruction et de son hymne, devrons nous pour Etre partager la foudre et l’éclair de l’orbe d’un renouveau délivrant du joug la conscience de l’Humain, que nul dans ce jour ivresse les prémisses qui se dessinent dans l’azur enténébré, je sais l’espoir d’un nombre et de bien d’autres dans la plaie qui nous inonde, désir d’une action physique irrémédiable, qu’il soit compris, certes, mais j’oppose le sens de l’Humain et sa volonté de signifier plus haute renommée, l’Esprit et son Sacre à toutes demeures de l’Humain, par toutes faces et par toutes conditions, la noblesse d’une élévation et l’épanouissement d’un devoir, Etre identité la pluralité et l’existant de la floralies de la Terre, notre accueil et notre force, notre signification la plus profonde, que l’Humain s’éveille ! Avant qu’il ne soit trop tard ! Nous l’aiderons !

 

 

Pour ce Pays…

 

La France est un pays colonisé, s’il faut en croire ces cris semés en nos sites, ces injures et ces fresques lapidaires qui parlent en nos murs, cosmopolitisme de règnes, ici des Arabes, là des Juifs, plus loin des Africains, enfin des Asiatiques, semis de l’Europe moribonde, migration de Polonais et de Russes, de Tchécoslovaques et de Roumains, de Grecs et de Portugais, de Yougoslaves et que sais-je encore ! Où est la France ? Est ce la France, ce Pays de Louis XI qui lentement se désintègre faute par ses habitants de rajeunir leurs racines, est ce la France, ce pays gouverné par des Étrangers, qui ne voient que leurs problèmes, qui ne savent ce que sont les vrais problèmes des indigènes que nous sommes devenus, et qui bientôt vivront dans l’esclavage d’une dictature méprisante, celle des sans racines, celle des destructeurs de toutes racines. Y aura-t-il d’autres voix dionysiaques ?


 
 
 


Table
 
 


DU SONGE

Au temps de la vérité 5
Avant qu’il ne soit trop tard 6
Pour ce Pays 7
Y aura-t-il ? 8
Témoignage 9
Du Songe 10
Mais voici qu’il fut donné à voir 11
De l’Olympe 12
Une Cité sous le vent 13
Le corps talisman 14
Il y fut un ciel d’écrin mage 15
Que l’Etre en son Destin 16
Souverain de soi-même 17
Rêve sous la pluie d’Éden 18
Une aube sur les Sites 19
Candeur Terrestre 20
La joie des semences 21
D’une candeur d’Humain 22
La grande force de la Terre 23
Temple d’Etre au corps divin 24
Sol de l’Horizon 25
D’un serment 26
D’adolescence 27
L’aventure noble de propos 28
Saveur de Soleil 29
Tresses lianes de l’Été 30
Et des fruits d’Or sous le vent 31
Chant de joie et de plaisir 32
Dans la course de l’Univers 33
Du sommeil de la Terre 34
Sourire d’Amant 35
Dont l’ambre fut couleur Solaire 36
Solaire 37
Enchanté sous le Vent 38
De nos pentes livrées à la poussière 39
De ce Pays de l’Histoire 40
Alchimie du Règne 41
De ces Peuples qui parlent en ma mémoire 42
Site de Gloire 43
Aux villes fortes de nos présences 44
Du Chant Créateur 45
Ancestrale dénomination 46
De l’Action Créatrice 47
Lumière étincelante 48
Par-delà les siècles 49
Présence 50
De Dieu 51
Le Chant Humain 52
D’Iris sans voiles 53
Notre Cœur de Terre 54
 
Table 55


Le Pecq
Le 01/07/1979
Le 30/10/1983
Le 01/08/2004
Vincent Thierry


RETOUR