FORUM I

FORUM I



Quelque soit la complexité, l’Unité est le fondamental qui assure la cohérence de la totalité, par le jeu des complémentarités, définissant ainsi l’équilibre harmonique.


 


INITIATIVE METAPOLITIQUE


Définir l’Universalité


  



J’entends par Universalité dans la Direction de la Voie son Apogée, seuil avenant la naissance de l’Etre Humanité, Etre Identité mesure d’Agir au sens extra-personnel, au niveau Matériel des actions solidaires, au niveau Intellectuel des actions complémentaires, au niveau Spirituel des actions synthétiques, au niveau Unitaire des actions harmoniques, Le support comme le pouvoir d’engendrer ces actions étant signifiés par l’Unité même de l’Etre en ses dimensions, le Corps, l’Esprit, l’Ame, extra personnellement par l’Unité des structures du Vivant, économiques, culturelles, spirituelles, Unité extra-personnelle transcendée politiquement par une Organisation Pyramidale de liaison Organique définie par des Institutions symbiotiques, Régionales, Nationales, Internationales, Organisation Universelle, vecteur des Identités Humaines dans leur multiplicité, garante de ces Identités et de leur sécurité, Etat de principe la préservation de l’Humanité dans son intégralité et sa diversité, mesure de l’épanouissement de l’Etre en l’Humanité et de l’Humanité par l’Etre individué, Mesure permettant l’accession de l’Etre à sa finalité transcendantale Temporelle, seuil d’ouverture à sa dimension Eternelle.


Pouvoir Politique


Desseins


  
Métapolitique et politique sont complémentaires dans le cadre du dessein universaliste, ce dessein qui ne se dispose mais se compose et ne doit en aucun cas s’obérer pour des inexistants qui tentent de contrôler l’Univers et ses forces.



Laisserons-nous la France se laisser insulter ?




Nous aurions des leçons à recevoir des faucons des Etats Unis ? De quel droit ? Du droit de ceux qui ont mis au pouvoir les plus grands tyrans, Pinochet, Noriega, et tant d’autres que cet écrit ne pourrait en contenir les noms, et nous devrions payer mais pour qui et pourquoi ? Pour ces nouveaux dictateurs qui dirigent les Etats Unis et l’Angleterre, pour ces gens sans foi ni Loi qui envoient au front leurs enfants au mépris de leur Peuple ? Il serait peut-être temps aux Etats Unis de se calmer, car leur dictature est patente, la manipulation des médias et des opinions sont parfaitement claires, et ce serait être aveugle de ne pas voir les raisons prioritaires de leur entrée en guerre, le Pétrole, que leur importe les morts, que leur importe de voir le chaos régner en Irak !
 
Lorsqu’on voit l’état de l’Irak après leur passage, aggravé par leur embargo sans foi ni loi et ce depuis 1991, le million d’enfants Iraquiens morts pour leur profit, on ne peut être qu’écœuré par ces tenants du Pouvoir aux Etats Unis ! Qu’ils gardent leur leçon pour eux et tout ce que l’on peut souhaiter c’est que le Peuple Américain se soulève contre ces potentats qui s’imaginent les maîtres du monde, qui s’imaginent présider à la destinée de l’Humanité, alors qu’ils puisent dans leur propre morgue le plaisir de se complaire, non, nous n’avons aucune leçon à recevoir de ses « pseudo-démocrates », de ces enragés de guerre, de ces êtres qui ne respectent par l’Humanité, de ces êtres manipulateurs qui sous le couvert de la Démocratie finalisent leurs desseins en instaurant la plus vaste dictature jamais connue sur cette Terre, la Dictature par excellence car organisée et légiférée sous les hospices de leur usurpation, la Démocratie !
 
Non Messieurs les faucons, nous n’avons aucune leçon à recevoir de vous, car vous vous révélez tels que vous êtes, non des démocrates mais des tyrans qui asservissent les Peuples, qui manipulent les êtres, et qui les réduisent au servage. Sachez que la tyrannie ne dure qu’un temps et que l’histoire, toujours, a su réduire les prétentions de leur détenteur, alors profitez-en, détruisez, tuez, votre temps est compté, comme le temps de tous les dictateurs, mais par pitié ne venez pas donner des leçons de morale alors que vos mains sont tachées par un fleuve de sang, ne venez pas nous dire que nous devons payer pour les injures que vous lancez contre l’Humanité, cette Humanité qui n’est pas dupe de vos desseins et de votre forfanterie ! Ne croyez un seul instant que vos armes puissent nous faire peur, l’Occident dont vous êtes devenu une pâle frontière en a vu d’autres et de bien plus puissants que vous, et toujours a su résister à la démesure !

Le communisme est tombé comme vous tomberez, ne vous faites aucune illusion, car votre pays en lequel nous pouvions croire, nous ne pouvons aujourd’hui le reconnaître, tant il ressemble, non pas à la Démocratie, mais à cette face contre laquelle nous avons tant combattu. Vous représentez aujourd’hui le communisme du 21 eme siècle, et tel nous vous considérons et tel nous devrons vous combattre, non pas avec des armes, mais avec le Droit, ce Droit que vous méprisez mais qui un jour éclairera à nouveau ce Monde, au-delà de vos prétentions désastreuses, ignominieuses, et scandaleuses au regard de l’Humanité !

Non Messieurs les Faucons, nous ne sommes pas vos vassaux, et vos commissaires politiques n’y feront rien, vos manipulations n’y pourront rien, vos serfs disséminés dans tous les rouages des états que vous soumettez avec vos dollars ne seront pas suffisants pour asservir nos esprits, notre foi en l’Humanité et notre Foi dans l’Occident !

Donc gardez vos leçons pour vous, gardez vos prétentions pour vous, nous n’avons pas besoin de vous pour vivre, nous n’avons pas besoin de vos dollars, que cela soit dit, dans l’Europe qui naît et que vous n’écraserez pas, car l’Europe de laquelle devra irrémédiablement être enlevé votre suppôt, l’Angleterre, contrebalancera votre bellicisme, cette Europe de Brest à Vladivostok, alliée à la Chine et au Monde Musulman, saura calmer votre délire manichéiste.
 
Ne croyez pas un seul instant que cela n’arrivera pas ! Vous n’aurez pas affaire à des faucons dans cette Europe, mais à des Aigles qui ont su vous donner votre liberté, sachez-le !




Pouvoir Législatif


Constitution de l’Europe




La constitution européenne est en train d’émerger péniblement des laboratoires d’idées qui se sont conjoints pour forger sa densité. Le rapporteur de ce projet, dans un préambule remarquable nous conte les péripéties cent fois renouvelées auxquelles il s’est heurté afin d’harmoniser les différents courants de pensées. Cette astreinte nous montre combien il est délicat de mettre en œuvre l’harmonie dans l’Art royal qui échoit au supra politique, dans la raison même du mot qui ne plaît ne complaît ne s’apprécie, se regarde ou bien se délaisse. Cette Constitution reste basique dans son essence, et n’emporte qu’au conditionnel son acceptation par la multiplicité identitaire et non communautaire qu’elle entend régir. Elle a le mérite d’exister et par-delà les clivages permet de conjuguer son essor dans une temporalité qui, il faut le convenir, ne sera plus celle de sa création, les modifications des existants planétaires s’accélérant dans un processus qui ne peuvent se deviner mais jamais s’inventer, la proue d’un navire relevant de la nature même de l’Identité du Peuple composant son destin. Ainsi avant que la critique devienne le jeu courant de la nature même de ses articles, convient-il d’aller au-delà et se poser la question de sa réalité, promontoire, certes imparfait, mais qui permettra par ses ébauches de la rendre viable, existante. Conscience inscrite qu’il conviendra de faire évoluer tant dans sa densité que dans sa finalité, la place du politique en son enseignement restant peu propice à une harmonisation vitale de l’Europe en tant qu’identité représentative et respectée, tant au niveau social qu’économique, tant au niveau culturel que spirituel, tant au niveau de la justice qu’au niveau de la défense. Car là se situe le paradoxe de cette Constitution qu’elle ne porte en elle-même et prioritairement qu’un objectif économique, ce qui évidemment ne peut rallier la totalité des identités, et non de la diversité, qui composent l’Europe. Une Europe économique n’a pas de survie si elle n’est pas sous-tendue par une Europe Politique discernable et concrète qui déploie ses ramifications en toutes faces de ses représentations dans un souci d’harmonie, d’équilibre et de transparence, transparence qui fait défaut dans le cadre des institutions qu’entend initier cette Constitution, oublieuse des seules règles démocratiques qui ont su composer notre avenir et la faire naître. Une Europe qui ignore les citoyens est amenée à se dissoudre un jour ou l’autre, et c’est peut-être ce qu’il faut rappeler aux prétendants des pouvoirs qui sont semés par cette Constitution, qui, pour certains, n’ont pas hésité, dans le cadre de sa gestation, à ne concevoir le pouvoir qu’en dehors du citoyen. Une relecture s’impose, me semble-t-il. Quoi qu’il en soit il convient de marquer beaucoup de respect au maître d’œuvre de cette première constitution qui je l’espère ne restera dans l’état où elle se trouve, mais bien au contraire s’élèvera au-delà des passions afin d’initier dans sa mesure une réalité politique respectueuse du souci et des besoins tant matériels que spirituels des citoyens dans une transparence absolue permettant son affirmation et non son reniement.




Pouvoir Judiciaire


Liberté de vivre…


 
  



Au-delà des fractales divisions qui ne mènent qu’à une dérive des plus totale, synonyme de l’agonie la plus prompte, ne pourrions nous pas voir se dessiner une seule lueur non seulement d’espoir mais une simple signification des Peuples à faire entreprendre par ceux qui sont non seulement en mésentente mais en force d’une destruction conjointe, un arrêt immédiat de leur antagonisme par l’interposition pure de forces vives et conjointes des puissances les plus novatrices comme les plus déterminées, afin que se taise ce bain de sang auquel nous assistons duquel ne sortira rien, sinon qu’une désintégration de l’Esprit de tolérance qui peut non seulement coexister entre les différentes fractions Humaines de notre Terre, mais doit coexister, car là se situe le seul rempart qui permettra à chaque Identité de révéler sa pure créativité, nécessaire à la communauté des Etres Humains, car vecteur de toute désinence constructive pour l’Humanité.
 
Ce Monde dans lequel nous vivons dispose de ces vecteurs, organes représentatifs et constitués dont les aspirations doivent non seulement faire naître l’espérance mais par-delà l’espérance conjuguer leurs forces afin d’entreprendre dans le réel et non le virtuel cette aspiration légitime qu’à chaque Etre Humain de pouvoir naître et vivre libre et non soumis à la violence, quelle qu’elle soit, d’où qu’elle vienne, par la mise en place structurelle d’une force d’interposition signifiante qui à l’abri de la soumission et redevable à la seule autorité de l’organisation représentative de l’ensemble des Peuples qu’elle représente devrait assurer la permanence de la liberté à l’Etre, Liberté tout simplement de vivre et de s’accomplir, et par là même d’accomplir la communauté des Etres Humains.




Pouvoir Exécutif


Les acteurs de l’Histoire


  



Les acteurs de l’Histoire de nos jours s’infatuent de vertu, dévoilant le manichéisme le plus machiavélique qui soit, au nom d’idéaux auxquels personne ne peut résister : la Liberté, la lutte contre le despotisme, la Démocratie, ordonnant un blanc-seing pour la démesure et ses cristallisations les plus endémiques, mais lorsqu’on se donne la peine de retourner ce miroir de la pensée unique et bienséante, on trouve des motifs qui ne concernent en aucun cas l’Idéal de Vie qui se prône, dans un cas, au nom de l’Eau, dans un autre cas au nom du Gaz, dans le dernier cas au nom du Pétrole, on ordonne systématiquement la liquidation massive des Peuples et de leurs espoirs sans le moindre jugement, et si, témoins, nous n’y pouvons rien, toutefois que l’on se rassure, car le Mondialisme signe ici sa propre disparition, les limites de son règne et de ses prétentions. Il n’est que de questionner l’ensemble des populations pour voir au-delà de sa propagande, ce viol collectif des foules si bien orchestré, pour voir que plus un seul Etre de par ce Monde pris individuellement ne consent à accéder à un génocide organisé, qui se légitime de la Liberté, mais qui n’a de correspondance que dans une dictature que l’on ne peut admettre. Peut-être serait-il temps en 2002 de regarder les problèmes en face, de les discuter autour d’une table ronde et au-delà des aridités de la pensée de se déterminer pour une résolution conjointe et souveraine en laquelle le mot guerre n’a plus d’utilité.




Contre Pouvoir


Métapolitique définitions


 



La métapolitique n’est pas un leurre ni une expression, elle est modélisation et perception de cette modélisation dans la réalité signifiante de l’Univers qui nous conjoint et nous enjoint à une participation de son équilibre et de son unité. Si la Politique est l’expression de l’Idée, la Métapolitique est l’Idée, et je dirais même mieux l’Idéal, non l’Idéal utopiste, mais l’Idéal tempéré par la raison qui rejoint la réalisation et cela même au-delà de l’expression par concaténation la maîtrise, cette maîtrise qui dans ces jours ou se glorifie le mondialisme, s’avère peu opérante tant elle stagne dans des considérations ataviques, éperdues de contraintes insidieuses qui se complaisent au tumulte, là où la réalité ne se devise mais se commet et se prend avec volonté. Si l’on considère les errements de l’ONU, on comprend mieux la marque de ce qui est précité. Qui dit Métapolitique, dit pouvoir, non le pouvoir de la fatuité, mais l’éloquence déterminée qui permet de gérer la nécessité, appréhender sa réalité et concevoir sa finalité qui n’est autre qu’une ouverture sur l’Univers et ses extensions. Y voir autre chose n’est déjà qu’aveugler son rythme et son essence, destituer la liberté de concevoir et finaliser une expression atrophiée dont le sens se régit si bien dans les arcanes d’un mondialisme appauvri dont la dimension ce jour est complainte légiférée. Ainsi au-delà du galvaudage du mot faut-il revenir à une saine définition du terme Métapolitique, qui n’est pas simplement géostratégie, géopolitique, faisceaux de son rayonnement, mais conjonction formelle de ramifications qui tendent vers la réalité et sa signification, et en leurs écrins promontoire permettant d’affiner la viduité dans un équilibre harmonieux de la Vie en ses multiples facettes par le temps comme par l’espace. De cette expression naît la modélisation qui doit se confronter à chaque seconde à la réalité et non s’avérer statique et indéterminée. Ainsi la Métapolitique n’est pas un dogme mais une appréciation dont les itérations permettent de signifier la préhension du Monde et par cette préhension initier la volition de l’Etre au sein de son état vivant. On est très loin des arcanes de la stérilité issue de statismes qui considèrent accomplis le devenir dès l’agencement de structures comme d’organisations qui ne tiennent pas compte de cette réalité, réalité du Vivant, réalité des Existants.


 


Initiative Scientifique


La conquête de l’Espace


 
 
 

La conquête de l’Espace naît de la performance individuelle comme de la performance de groupe. Aujourd’hui, avec la disparition de la navette spatiale l’Humanité est en deuil. Nous venons de perdre sept astronautes auquel nous nous devons de rendre hommage. Cela doit nous rappeler aussi que cette conquête naît particulièrement du courage, courage des Nations unies pour découvrir et faire prospérer cette conquête, courage des individus de quelque nationalité qu’ils soient pour faire gravir à l’Humanité ce devenir qui nous est commune mesure, l’Espace qui sera le lien réunificateur de l’ensemble des Identités de cette Humanité qui malheureusement, aujourd’hui encore, se perd dans des objectifs sans lendemain. Ainsi en respect de la mémoire de ces Héros qui viennent de donner leur Vie pour cette œuvre fantastique qui est le respire de notre avenir, serait-il temps aux dirigeants qui s’apprêtent à commettre l’irréparable, de réfléchir sur leurs actions au regard du dépassement de ces Etres qui, dans l’unité, au-delà de leurs convictions, de leur nationalité, de leur croyance, ont su faire espérer dans l’Humain dans une synergie dont on pourrait espérer qu’elle soit la mesure de tout accomplissement, au-delà de la guerre, du manichéisme, de l’infantilisme psychologique et sociologique.




Initiative Philosophique
 

Des mystères.

 

  



Des mystères de la Foi et de la Voie, nous parlent en écho de multiples religions comme de multiples démarches philosophiques, et comme la science rejoint la spiritualité la plus profonde, la Voie et la Foi se rejoignent dans la reconnaissance de cette éternité qui ne s’exclue mais s’inclue dans la propriété même du phénomène vivant, dans une exégèse ou chacun est demeure, lien et formalité de la Vie, dans son expression, sa rareté et son éblouissement, allant inéluctablement de l’alpha à l’oméga, dans ce secret apprentissage du devenir, de la reconnaissance et de la connaissance, de leurs implications et de leurs déterminations, conjonctions majeures des arcanes des temps qui se forgent, se lient, se délient, toujours en puissance développent leur incantation afin de livrer ce souverain détail, que chaque Vie est un cristal nécessaire à la préhension et la compréhension des Univers, car facette ultime et intime de leur nécessité.





Initiative artistique


L’Art en sa demeure.


 
  

Du verbe la demeure l’Art est insigne de la présence Humaine dans ce qu’elle a de plus fascinant comme de plus tragique, de plus désespérée comme de plus comique, mais par-delà les errances attribuées on retrouve en chaque essence de sa capacité l’inénarrable consistance de l’éternité. Veille d’avant-veille dont les définitions se parfont à l’infini dans un rituel ordonné qui de l’inconscience vogue vers la conscience, et qui au-delà des abstractions dans l’entendement et la compréhension dépasse la conscience pour émerger dans la surconscience, état moteur de matrice décisionnelle dont les facteurs déploient depuis les temps immémoriaux la Connaissance, l’apprentissage de cette connaissance et au-delà la maîtrise qui permet d’affermir et signifier chaque latitude comme chaque longitude de cet espace engendré qu’est la Vie, en ce sein de l’Univers dont les dimensions s’épousent, se rencontrent, s’associent, se dérivent, s’éploient et se déploient, telles des nefs qui jamais ne s’éperdent mais toujours vont à la rencontre de l’Unicité et de ses ordonnances. Ainsi dans l’Art se régit le Monde et au-delà du Monde des Mondes qui ne s’ignorent, une unité précise que l’orientation des temps qui se mesurent à l’aune du vivant, dans les affluents de leurs devises, lentement ramifient, initient, perdurent et au-delà de la contemplation agissent. Conquête souveraine que le voyant n’épuise, et inscrit dans la pierre, dans la glaise, avec l’encre de son chant, dans la pluviosité des cristaux comme dans la sève des fluides colorés, marques, masques, tempêtes des mots et des verbes qui irradient, et prononcent dans l’horizon voilé la nature même du sillon vivant, allant de l’inexpérience vers l’expérience avec pour seul guide cette cristallisation universelle qui veille.


 
  

Initiative littéraire
 


Je sais …


  

Je sais de la Vie des montagnes de silence, et des ennuis qui s’envolent au premier rayon de soleil, dans l’Amour et sa claire autorité, dans cette diaphane demeure dont la lisse vertu correspond l’harmonie dans une splendeur dévolue, et les parterres de soupirs en cet éventail de bonheur s’évaporent pour ne laisser à leur place que l’incandescent frisson d’un règne sous le vent où la douceur d’un moment exond la divinité, toutes faces en cette préciosité éveillant des âmes la correspondance souveraine de la beauté et de ses forces, dans une irradiation merveilleuse où le cœur exulte une passion azuréenne, ô demeure de la tendresse qui ne s’exclue mais se partage dans un sourire serein dont les aubes perlent des ramures de douceurs et d’éternité, perles en sérail d’un diadème qu’il suffit à chacun d’évoquer pour en retrouver dans le dire la gravitation insouciante et ivre, ivre de la roseraie des enchantements, ivre de la portée des vagues que les villes en pétales déploient d’oriflammes souverains, ivre de la féerie des vagues où les corps baignent la densité exquise de ce devenir qui marche en sépale les orées les plus tendres comme les aventures les plus nombreuses, mage éloquence du grand vœu, de voir enfin se laver du soupçon de l’antagonisme tous les Etres en parchemins qui éclairent de leurs stances les pentes de ces cimes qui sont notre essor commun, vers ces cieux enchanteurs dont les volatils chamarrés de couleurs solaires inventent, par courses adulées, les mille sources colorées, danse dans le vent, danse dans la nue de l’hospitalière vision où chacun dans ses secrets écrins anime la flamme de l’existence, la partage et donne au-delà de ses prémisses la splendeur de son chant, dans des arc-en-ciel de lumière accueillant toutes larmes afin de les transformer dans un sourire merveilleux développant ses draperies par toutes latitudes de ce monde, afin de naître ces rameaux que chacun attend, équilibre harmonieux des mondes qui ne se rejettent, qui ne se détruisent, mais prospèrent et construisent, actes divins de l’enfantement des chants qui naîtront une architectonie où chacun viendra sourire dès son éveil, sans peur du jour comme du lendemain …


 
 

 

Table

FORUM I

 
Prélude
 
INITIATIVE METAPOLITIQUE
 
Définir l’Universalité
Libre Devenir
L’Europe des Pouvoirs
La gestation du déploiement
ONU — Stratégie — Détermination.
Régions – Nations – Internations.
Que le songe
Souffles de la Vie
A mes amis Américains !
La Guerre pour qui ? Pourquoi 
Métapolitique et politique
Réveil Templier
Devenir de l’Enfance.
La Voie du Guerrier
Une main tendue vers l’Europe
 
Pouvoir Politique
 
Desseins
Laisserons-nous la France se laisser insulter ?
Anti américanisme
L’Etre qui se doit …
Liberté d’expression
Danger pour la Liberté !
La guerre rentre en Europe
Troisième Guerre Mondiale !
L’état n’est rien sans le Peuple !
Europa
LA DICTATURE EN EUROPE
Otages
L’enfance assassinée !
Terrorisme, Guerre Mondiale
Mairie, Pouvoir et ambition personnelle
 
Pouvoir Législatif
 
 
Constitution de l’Europe
L’Europe du silence.
Au chevet de la constitution
Loi et Devoir
 
 
Pouvoir Judiciaire
 
Liberté de vivre …
Devenir
Dictature et Intégrisme.
 
Pouvoir Exécutif
 
Les acteurs de l’Histoire
Analyse
Conscience de notre temps
 
Contre Pouvoir
 
Métapolitique définitions
Initiation …
De la Voie
Attention.
Le Soleil
Noël 2004
 
Initiative Scientifique
 
 
 
La conquête de l’Espace
Fractales
De la Relativité
Réflexion sur l’Espace Temps.
 
Initiative Philosophique
 
 
Des mystères.
Le paraître et l’Etre.
Alternative
Stratégie de la terreur
Lorsque le mensonge est roi
Dame Bêtise
Liberté
Conscience du Vivant
 
Initiative artistique
 
 
L’Art en sa demeure.
De l'Art et de la Beauté.
Art et conjugaison.
La Passion
 
Initiative littéraire
 
 
Je sais …
Initiation …
Ecumes du jour de la Vie …
Que le songe de Vie
Des Ames de la nue
Ecume Solaire
Vers l'Accomplissement
Vent Puissant
Dans l'Ordre du Chant
Insigne du Chant qui témoigne
Veilleur de Mondes
Respir de la Joie
Aux Ames de l'Amour Printemps
Devenir des Stances
Instance du Vivant
Pour une conscience civilisatrice
En la pluie d’Or ...
Combat ...
Combat 2 ...
Augures
 
 
 

Vincent Thierry
France
2004



RETOUR