GUILLAUME VIVIER

Jadis demain

EXTRAIT



Je suis (purification)


Je fais ma chair
Dans les couloirs du temps
Claque les portes des enfers
Je jouis des vagues dans les déserts brûlants


Je fais mon acrobate, mon oiseau fou
Les nerfs à fleur de coeur


Je funambule sur des cordes raides
Dans des nuits d'étoiles
Dans le magma de mes racines
Quand j’ai souri à la première
Demoiselle au triangle offert
Le croissant lunaire entre jambes
Dans l’exil de mon oeil exangue
Je pouvais enfin m’abandonner
Dans les citadelles délicates
À la tombée du soir
quand
Le temps n'a même plus d'importance
Et rappelle à la musique des sens
Qui frôle, suggère,
Le monde profond des sublimes transes


mes mains flottent encore avec la démence
mon corps s'assoiffe pour la sainteté
à venir
La mémoire rappel à moi
A venir le temps va passer


RETOUR