IVOIRE DE L'EDEN

ALPHA
 
 

IVOIRE DE L’ÉDEN

 
 

De l’Aube Ancestrale

 
 

Dans la fraîcheur de l’aube, sur la plaine continentale, œuvre des cimes de la conscience de l’Océan intrépide, veillent de nuptiales cohortes armées pour la justice, d’oriflamme la Croix Solaire l’incarnat de Gloire, d’équipage des montures de feu, vêture d’acier et de cristal dont le flamboiement correspond l’Unité du Chant au-delà des nuées frissonnant l’abîme, géométrie parfaite, elles s’incarnent en un cercle diamantaire dont le centre est apogée du règne, limite où se tient le pouvoir incarné dont la franchise répand sa profondeur sur tous regards éveillés, répons fulgurant de la force pour en extraire la vitale perfection menant à l’absolue condition du Vivant en ce lieu,
 
De la Guerre l’ensemencement, non la guerre pour la mort et ses velléités, mais la Guerre pour la Vie, en chaque lieu et par chaque temps dont dispose cet Univers, charge prestigieuse réfléchit dans ses regards d’aigles déployant sur le Monde le secret d’un héritage, de l’Aube Ancestrale l’enfantement, devise de l’Harmonie en toutes faces et par toutes faces dont la Loi est la Vertu de la Nécessité Transcendante, marche noble à la rencontre de la Nécessité Immanente, surconscience par les Temps qui s’écoulent et fuient mais jamais ne peuvent détruire l’Idéal majeur de ce Sacre éblouissant, mesure du Vivant en la Vie et pour la Vie et par la Vie car de la Vie le symbole majestueux.

 
 

L’Ame Éternelle

 
 

De l’Ame Éternelle le signe convenu, viendrons-nous le site de l’Azur et sa perfection divine, exacte ascension du Verbe qui se doit dans la luminosité sacrale et statuaire de la forme harmonieuse qui nous sied, et l’onde en ce miroir d’incarnation non plus fugitive mais mémorable de l’enseignement dont nous sommes le mystère, Œuvre en fête, Œuvre noble éveillera de plus tendres moments éblouissant nos éveils d’un parfum magique, du sacre la gravure de fertile renommée, poudroyant l’infini de ses largesses votives, confondant et l’avenir comme le devenir pour figurer, vierge, la moisson Templière, éloquence sublime libérant l’extase suprême ondoyant la nuptiale appartenance,
 
Du Règne enfanté au Règne de l’Amour la puissance salvatrice dépassant le mythe pour arborer l’étendard prairial, demeure d’une aventure vivante témoignant par-delà les ténèbres d’une luminosité Solaire évertuant ses principes à la plus haute vertu domaniale, comprise, dépassée, entendue et libérée, renouvelant la pure dénomination de la Vie dans son instance la plus noble, de la surconscience le répons, orientation dont la Sagesse est fécondation, renaissance en ce chemin glorieux fait de rêve et de tumulte, de parodie et de vertige, mais aussi de conscience claire et définie, du signe l’ambre qui se doit pour façonner l’Univers en sa mesure Impériale.

 
 

Ivoire prairial

 
 

Ivoire prairial des temps qui nous viennent, des hymnes aux saisons nouvelles foudroyant l’espace d’un chœur certain, haute volonté sur les cimes qui se doivent, du dépassement sans limite la mesure superbe témoignant de l’Unité du Vœu, nous voici en cette aube où le tumulte comme la mélancolie s’estompent, où la contemplation s’efface pour ordonner le cycle d’un renouveau dans l’Action souveraine, conjonction de forces novatrices déployant leurs fulgurances sur toutes faces de l’Univers afin d’en extraire l’impartiale Entité majeure, Chant somptueux développant ses rythmes dans une architectonie sans failles situant la demeure Impériale en la destinée triomphante,
 
Temple sacral, si chanté, enchanté dans ses vastes méandres où ruissellent les diadèmes de prouesses étonnantes, inconnues des simples mortels et pourtant méritant toute attention, car de leur lendemain les gemmes de l’harmonie en puissance, irradiantes perfections s’assemblant dans une Voie majestueuse où chacune d’elle est parure et nécessité dans la pure complémentarité qui les unit, les façonne et les embellit, conjonction magique en laquelle des temps venus se joindra la force nouvelle, participe de vaste flamboiement, éclairant toute demeure du principe signifiant dissipant l’incroyance des ténèbres afin d’engendrer la juste définition de l’Eternité miraculeuse.

 
 
 

 

 
Table

 

IVOIRE DE L’ÉDEN
 

 
5 De l’Aube Ancestrale
6 L’Ame Éternelle
7 Ivoire Prairial
8 La venue du Chœur
9 Des Signes la nue féconde
10 Renouveau de l’Astre
11 De l’Enchantement
12 La Franchise
13 De l’Amour Eternel
14 Du Signe l’Aventure
15 L’Aube flamboyante
16 En l’Astre qui nous vient
17 Demeure de la Vie
18 Aube Ancestrale
19 Du vaste horizon le souffle du chant qui vient
20 Demeure de l’Azur l’Astre sans voiles qui perdure
21 Que la nue, dans son déploiement, féconde d’iris
22 Cils éveillés au firmament de la mesure du Vivant
23 De l’Aube le granit sans mystères qui se déploie
24 Ambre du signe qui fulgure les marches éployées
25 Dessein du nombre le calice de toute flamboyance
26 Dans la forme l’ordonnance du souci de naître
27 Dans la structure l’arborescence de la pérennité
28 De la secrète alcôve L’enfantement majestueux
29 Gemme des rives en semence la vertu nuptiale
30 Éclos des fastes fluviaux aux sites de sources rares
31 Dans la compréhension des rites le parchemin d’Or
32 Substrat hermétique dissipant des nuées la vision
33 Où le Symbole fulgure l’infinitésimal dans un éclair
34 Du flamboiement la concordance de l’Écrin vivant
35 La parure diamantaire désignant le pur éclat
36 De l’Ordre la mesure de l’éternelle densité
37 Pure dénomination du Verbe en l’Eternité Vivante
38 De la Contemplation l’irradiation éclose du Règne
39 Enseignement de la Voie désignant le Chœur Sacral
40 Répond de la forge l’oriflamme de la Puissance azurée
41 En ses degrés l’annonciation volontaire du désir
42 Conjonction de l’Hymne en Pouvoir de compréhension
43 De L’Unité la flamboyance Alchimique la vertu dominante
44 La cristallisation de l’Épée diamantaire de noble essor
45 De la Foudre la fulgurance du rayonnement statuaire
46 Du Site perfectible le champ de projection Tutélaire
47 Hors de l’Écrin le vecteur d’initiation Symbolique
48 Ardeur destituant le tumulte pour en conjurer le sort
49 Éclat paralysant l’ignorance pour en défaire le cœur
50 Agir embrasant la Vie pour en affirmer la Volonté
51 Nuptiale densité dont le Cristal fulgure la Lumière
52 De la renaissance l’éblouissant rivage du Devenir
53 Du Verbe Magicien l’Autorité superbe de la Vie
54 Surconscience du propos régissant l’Avenir Glorieux
Table 55

 

RETOUR