L'ORBE CRISTALLIN

ALPHA
 
  

L’ORBE CRISTALLIN

 
 

Des fêtes par les Sphères

 
 
 

Où l'Œuvre d'Azur s'immortalise de racines fières, l'Astre enchante sa parure de mille fêtes par le Chant, de rives en rives, tel l'éclair fulgure l'instant Sacral de l'Éveil, ou, dans une féerie, l'Univers dévoile sa candeur majestueuse, livre, l'Onde répercute son écho par les vastes prairies où l'Aube des mondes attend, nuptiale, l'irisation féconde de son rayonnement, ivoire des fleuves glorieux porteurs de l'assaut des rêves parmi les Océans et les mers profanes, délivrant de leurs farouches vitalités l'épure de l'Or fabuleux, ce Cristal Divin dont la Gloire estompe toutes matérielles langueurs pour offrir au regard de l'affirmation Vivante la Nef de sa flamboyance,
 
De l'Écrin le pur Etat Spirituel, conjoint du Divin l'Entité superbe qui régit toute demeure en la vitale perfection du Vivre et ses moissons, des fêtes par les Sphères accord merveilleux stimulant le devenir comme l'avenir par les marches du Vivant vers ce Temple Solsticial dont l'Empire est Image en ce Temps, de Dieu la Substance l'essence profane en marche vers sa Glorification Sublime, Voie Souveraine éponyme des Chants et des Odes enchantés par ces Sphères Vivantes déployant par l'Azur embelli le conte de l'Histoire nouvelle, Ivoire dans l'Horizon désignant le fruit magnifié de l'Eau Vive déployant ses ramures jusqu'en ces terres vierges ne demandant qu'à Naître pour essaimer l'Eternité.


L'Ame Cristalline

 
 

Mais voici que de l'Onde le pur éclair jouvence de ses chrysalides diurnes l'Horizon Solaire, ici se tiennent de hauts vols advenus les Oiseaux-lyres aux couleurs métamorphiques dissipant les nuées, une pluie d'abeille songe ce grenat, lys des pierreries l'ombre s'y oublie pour définir dans une constellation de flamboyances l'Univers et sa Création en leurs jeux cosmiques où s'invente la pérennité des songes Humains, Demeure philosophale l'Or y ruisselle dans une profusion azuréenne dont les flots incantent des lendemains à naître dans le Cristal somptueux, Iris constellé de poudroiement limpides dont les signes sont au delà des fantasques épreuves les visions sublimes,
 
Maîtresse des Lieux, l'Ame Cristalline y est Règne, sa parure diamantaire s'y déploie dans une fertile ascension ou, Cour Royale, s'éperdent des Cohortes de passementeries ivoirines dont les représentations mimétisent les statuts officiants des prairials travaux Humains, devises en la nue Guerrière de l'opale Sagesse stigmatisant dans la prière la plus noble l'Œuvre majeure de nuptiale Vertu, candeur en la pluie, divine messagère, répandant ses splendeurs azurées des marches marbrières à la Nef de ce Temple épousé, haleine fraîche vivifiant ce sérail d'un parfum évanescent consumant dans le Feu majestueux les brumes de la nuit d'obsidienne silencieuse.

 
 

Des Lys parfums s’enivrent

 

  

Des Lys parfums s'enivre le fruit d'Or en sa saison nouvelle, ivoire de jaspes et de schistes assemblés la florale dénomination, de l'élan majeur la course de raison par vagues hautes, Ames fières sur ces rives sans deuil prononçant la pure prière du renouveau, au-delà du désert et de ses mortifications rebelles, l'Univers accompli en son cri déchirant l'espace de l’instant pour ouvrir à la passion son domaine ivre de la Vie et de ses forces jaillissantes, écumes de nombre et de sève alimentant les flots intrépides de la pulsion de l'Etre en son moment Magique, éclos des Règnes au Règne souverain de la volonté superbe dont l'éblouissement cristallise le Chant d'un Astre sublime,
 
Le Signe en sa prononciation y développe sa rime par ses pays majestueux où l'Onde dans son accomplissement fertilise l'Ame d'Or de la pure Créativité , et pour la Vie et par la Vie et en la Vie et dans les Temps et dans l'Espace, dans ce Chemin Alchimique dont la perfection sans improvisation décline son Identité superbe, la Voie, essence et substance, conjonction des concaténations de l'ascension du Verbe au zénith de sa pluviosité effective que l'Oiseau Impérial contemple de sa demeure novatrice en attente de son Chant, lyre de l'Ame, Gloire la plus noble dans le secret des alcôves de l'Esprit enchanté mesurant son aire pour déployer ses ailes dans l'Azur engendré.

 
 

 
Table

 

L'ORBE CRISTALLIN
 

 
 
Des fêtes par les Sphères 5
L'Ame Cristalline 6
Des lys parfums s'enivrent 7
Cœur du Règne en Moisson 8
Des Sites de Cristal 9
L'Orbe Solaire 10
Du Chant d'Etre 11
La Naissance Nuptiale 12
Du Signe la Vertu 13
Prairial Densité 14
Du Site d'Ambre et de Lumière 15
L'enchantement de l'Œuvre 16
De l'Invincible Etat de la Vie 17
Du Rite propitiatoire 18
L'Ambre Sacré du Règne 19
Le Chœur du Signe sous le Vent 20
Dont le Souvenir éclos 21
De l'Amour le Règne 22
L'Enfantement du germe 23
En notre Chant d'Amour 24
De l'Or Prairial 25
Enchantement du Verbe 26
Du Chœur Souverain 27
L'Enfantement des Sages 28
Chœur de la Vertu Sacrale 29
Des Signes Éthérés 30
Ou notre Joie demeure 31
Dans la Volonté Souveraine 32
De l'Acte Naturel 33
Du Cœur le clair éclair 34
Embrasement des Cieux 35
De la Joie de Vivre 36
En l'Aube d'un chatoiement 37
De la Source enivrée 38
L'Amour inépuisable 39
Stances à propos 40
Des Orbes riverains 41
Cœur de l'Aube témoignée 42
Dans l'Amour du Chant 43
De l'Aube exaltée 44
Au Cœur de la Citadelle 45
De l'Amour Universel 46
L'ornementation fractale 47
Désir du Chant azuréen 48
De la Nacre Ivoirine 49
Dans la pluie d'Or des chemins 50
Qu'ambre la nue propitiatoire 51
Dessein du rêve qui éblouit 52
Dans la beauté talismanique 53
De l'Orbe Cristallin 54
 
Table 55

RETOUR