PLÉIADES

PLÉIADES

PLÉIADES

I

               (extrait)                 
 
Âme sans absence

 
Clameur des épithéliales aventures marbrées,
Écloses et magnifiées des Astres éveillés,
S’en venait, de haute vague, par les promontoires
Des rives effeuillées, dont la fraîche histoire
Contait les envoûtements et les préciosités
Qu’une légende, dans ses passementeries adulées,
Couvait par les onyx aux diadèmes irisés
De respirations et de songes, de rêves éthérés,
Rencontre des paroles du zéphyr coryphée…



 Âme sans absence aux constellations des règnes, sans abri par les latitudes offertes aux semailles des étoiles animées, accordant de mémorables faveurs, semblables aux largesses de l’insondable plénitude, dans une rectitude cognitive, où légions, s’en viennent leurs élytres, fugacités du Verbe, dans une harmonie lumineuse, dévoiler leurs stances initiées. 
 
« Paroles qui ne s’enfuient dans l’Est des miroirs et l’Ouest intrépide, comme le Sud invaincu, et ce Nord majestueux, où ruissellent les rubis des adamantines sensations naviguant d’offrandes en offrandes les ravissements d’une gloire, adventice, s’il en fut, régnante et louée, dont les armatures confèrent, solsticiales, d’épiques épopées ininterrompues. »
 
Inscrites par la tempérance, identiquement par l’euphuisme d’un sérail armorié, tenant en main la couronne diaprée, de ses métaux fiers, de ses granits divers, de ses ors tumultueux, libérant les ignitions d’un cristal divin, approprié et mûr, enchantant le gynécée de citadelles aux vitraux éloquents dont la suavité enfante témérité et splendeur.
 
« Visitation de souvenirs ataviques enfouis, de reflets opalescents tressés et effilés par la chasteté de l’innocence, se désignant, opportune, sans inquiétude, tant le devenir de ses jubilations et de ses espérances sont sommet d’une gratitude, qui ne se contemple mais se vit dans la dissemblance exonde de moissons où s’estompent les anathèmes fourvoyés. »
 
Tandis qu’en draperies, s’annoncent les enchantements, les sursis de l’heure et les ornementations fractales devisées, libre parcours des affluences engendrant un madrigal de joie indompté où dansent, ondines, dans un ballet, les embellissements de la nue, certifiant le message d’écheveaux de brusques témoignages, hissant les pavois de l’existence aux sommets de l’éther.
 
« Insistance de monacales vertus où d’affines continuités incarnent l’alabastrite d’une consistance constructive et précieuse, éclairant les chemins de la nuptialité gréée et convoitée par les nacelles hâlant leur certitude en deçà des exhalaisons, pour apparaître leur étoffe scintillante, flamboyante de la majesté du don et de son sacre, pour l’éternité, dans l’infini. »
 
Pluviosité d’essences dont les frénésies interagissent des poudroiements limpides où s’éblouissent les temps, pour façonner de courants prairial des palingénésies mobiles, façonnées et fières, dessinant sur les clairs-obscurs, des nidations de follicules accueillants l’ébauche d’une densité écrite par leurs rhizomes distincts, afin d’en accoster les rivages.

« Mélopée d’Îles aux promptitudes signifiées se dirigeant, toutes, vers l’universel éclat de la transcendance, vertigineuse, malléable et conjuguée, irradiant de ses faisceaux les novations acquises et conquises, tressées et fertiles, au-delà des congruités malhabiles, des officiances, statiques et surannées, et des déclins, consanguins et stériles. »
 
Tremplin d’une œuvre assumée, marquant les échelons de son élévation par toutes navigations, comprises et éprises,  aux facettes sans nombre, dans le discernement composé imposant la vision de l’autorité qui veille et arpente, chaque canal, pareillement chaque escarpement, pour en valider la sublime beauté de renouveau à prospérer.


TABLE


PLÉIADES
 
I
 
5 Ame sans absence
 
II
 
37 Épithéliales conjonctions
 
III
 
69 Dessein des orbes
 
IV
 
101 Des Univers éployés
 
V
 
133 Aux vagues d’éternité
 
VI
 
165 De splendeurs animées
 
VII
 
197 Par les cils éveillés
 
VIII
 
229 Labour de l’infinitude
 
IX
 
261 Par les Pléiades enfantées
 
 
293 Table
 
297 Œuvres de Vincent Thierry
 
 
  
Vincent Thierry
France, Royan, Cenac
Le 21/04/2018


Retour