POLITIS V

pOLITIS V

La débâcle
 
 
 

La manifestation de la morbidité est en plein élan, incapable de se contenir dans sa dimension destructrice qui est son fer de lance. 
 
Ne l’oublions jamais, pour certains il convient de faire table rase du passé, de l’Histoire, des Nations, des Identités, de la famille, afin de créer la République Universelle des apatrides et des sans racines, de cette pitoyable déchéance que l’on nommera l’être alors qu’il sera ni plus ni moins que ce non-être, acceptant ses propres chaînes jusqu’à la déraison suprême, la folie ordinaire de ce que nous voyons ce jour, à telle fin que déjà 700 000 signataires aux États-Unis demandent la séparation de leur État de cette cacophonie qu’est devenu leur Nation, sabordée par toute la fine fleur de la déchéance de l’Humain, à Wall Street et tutti quanti.
 
La lâcheté courante commence à se résorber, et lorsqu’on voit que dix-sept pour cent des voix de nos concitoyens sont représentés par seul deux députés, il serait temps que chacun se réveille pour que soit honorée la règle républicaine qui n’est pas là pour être tranchée par les sinistres individus qui prennent leur morale dans ces loges dévouées à la barbarie souveraine.
 
Rappelons Netchaieff, barbare atavique par excellence qui disait en Assemblée générale : «Et bien oui, c’est notre système, nous considérons comme des ennemis qu’il est de notre devoir de compromettre et de tromper tous ceux qui ne sont pas complètement avec nous», et nous réfléchirons à ce que viennent de trouver dans l’avion emmenant leur Gouvernement en Russie, les Polonais en mission, soit du TNT, pour comprendre à quel stade nous en sommes rendus dans notre Nation vendue à une «europe» d’illuminés, et bien comprendre que nous sommes dans une dictature totale dirigée par les descendants propres de ces Illuminés qui depuis 1776 ont mis notre Europe à feu et à sang en se servant de leurs mâchoires ultimes, savoir l’excitation du Peuple doublée par l’excitation du système bancaire et de ses liens financiers, l’un n’allant pas sans l’autre, dans le double héritage d’une Europe débarrassée de ses Rois, débarrassée de la Religion Chrétienne, débarrassée des Nations, débarrassée des Identités, et débarrassée surtout de la famille, le nerf moteur de toute Nation structurée.
 
Voici le temps venir donc de l’illustration parfaite de ce qu’est l’incapacité, l’incapacité à gouverner, l’incapacité à élever, l’incapacité à œuvrer pour l’avenir, et le bienfait matériel, intellectuel et spirituel des Êtres Humains.
 
Cette illustration est là, sous nos yeux, immuable dans son accroire d’être la félicité de ce monde, alors qu’elle en est l’ignominie la plus parfaite depuis la seule révolution qu’ils croient avoir réussie, celle de 1789, la révolution Russe n’étant que la pitoyable errance de la destruction des hordes apatrides n’ayant pour vocation, comme cela s’est tellement bien traduit à Katyn par la mise à mort de l’intelligence Polonaise, la destruction de l’intelligence Russe, tel que cela à failli se produire en France pendant la commune, et en Espagne où l’embrochage, après profanation de leurs tombes, des nonnes était le régal de cette lie de l’humanité.
 
Lie couverte par la parfaite tenaille qui aujourd’hui veut réduite l’Europe à la famine pour sa plus grande gloire, l’Usure, ce ferment débile croissant toutes les horreurs que connaît l’Humanité, jusqu’en ce Pays de Syrie où sont appliqués avec ferveur les préceptes du précité Netchaieff : «le révolutionnaire ne doit rien laisser s’interposer entre lui et l’œuvre de destruction. Pour lui n’existe qu’un seul plaisir, qu’une seule consolation, qu’une seule récompense, qu’une seule satisfaction, le succès de la révolution. Il ne doit avoir qu’une seule pensée, qu’un seul but, l’implacable destruction. S’il continue à vivre dans ce monde, ce n’est qu’afin de le détruire entièrement d’autant plus sûrement. On devrait faire tous les efforts possibles pour augmenter l’intensité et accroître le nombre des maux et les soucis, ce qui lassera à la longue la patience du Peuple et encouragera une insurrection de masse. Nous utiliserons des gens à qui nous concéderons la vie sous condition afin qu’après une série d’actes monstrueux ils puissent amener le Peuple à l’inévitable révolte.»
 
Voici donc ce que disait l’apôtre de la Révolution Mondiale, financé par les banques apatrides et leurs mercenaires dévoués dans les loges souillées par l’illuminisme et ses fléaux. Mais regardons de plus près cette «europe», la convoitise suprême de cette dégénérescence de l’Esprit Humain, où nous voyons consacré, les cinq points évoqués plus haut et le dernier s’apprêtant à détruire toute faillite morale, son coup ultime, et par qui, et par quoi ? Il ne tient qu’à vous d’interroger vos représentants afin de savoir à quelles sociétés discrètes ils appartiennent pour le savoir.
 
Belles sociétés discrètes qui pour certaines essaient de garder la tête haute, emportées par le tourbillon de ce coup d’État à l’échelle mondiale que nous subissons les uns les autres, œuvré par, pardonnez leurs ils ne savent pas ce qu’ils font, des francs-maçons qui ignorent tout de la motivation qui gréé certaines obédiences, toujours avides de ce combat pour la destruction de tout ce qui est, et qui ce jour pavoisent comme jamais elles ne l’ont faites, leurs hommes liges étant dans l’abstraction faites de leur appartenance au public, par votes, élus, et aux plus hautes fonctions. 
 
Ce boisseau du crime, de l’allégeance, de la piraterie, de l’échouage total de toutes valeurs humaines, manipulé pour des buts qui relèvent de la haine la plus profonde de ce qui n’est pas l’Ordre, la Justice, la République, car la République c’est la République de la Capacité et non de la médiocrité, est aujourd’hui aux commandes, aux commandes dans la plupart des Pays Européens, aux commandes dans cette insondable parodie du pouvoir à Strasbourg, au pouvoir dans notre Nation, et vous vous étonnerez encore de la dissolution de tout ce qui est ?
 
Du reniement des valeurs, du reniement de la famille, du reniement du Peuple, car le Peuple n’existe pas dans la chronicité de cette chose que l’on nomme le marxisme, cette ignominie qui n’est que la compilation des discours de certains révolutionnaires Français, dont Hebert, donc un monumental plagiat,  qui n’est que foutaise au sens de réalisations antérieures vouées à l’échec notamment aux États-Unis, qui n’est que décor pour les enluminures payées  à millions par les invertis en loges – notons que ce sont certaines loges américaines qui par leurs accointances financières Clinton, Roosevelt, Greeley et tutti quanti, ont fait publier le manifeste du parti communiste à Londres en 1847-1848 -.
 
Ce marxisme qui est le petit père du socialisme, du national-socialisme, de l’anarchisme, cette putridité des idées qui par son mérite d’exister démontre son inanité la plus stérile demeure le fer de lance de toutes des tares que l’Humanité qui doit subir leur joug, tel le joug  qui pavane ses reliques dans ce Parlement que l’on dit Européen, dont certains s’en cachent et s’en défendent afin de mieux l’investir dans un jeu de table gigogne qui n’échappe qu’à l’aveugle.
 
Alors voyons donc ce que nous amène cette belle anarchie dans son Temple «européen», des valets lubriques et des valets corrompus, des commissaires aux pouvoirs hégémoniques, des fantômes présidentiels qui ne sont que courroie de transmission de cette gargantuesque demeure qu’est devenu le Bilderberg, investi par tout le parasitisme qui déjà a convolé avec les couronnes leur arrachant titres et propriétés, afin de mieux les saccager et les outrager, que défend l’ordre noir, la face de Janus qui ce jour est immobilisée sur le pavé des intentions de votes, l’autre face ce jour après génuflexion retournant à la niche de l’omnipotence et de la morgue qui doivent conduire les Peuples à la débâcle !




Table

POLITIS
V

Éditoriaux politiques 2012-2013
 
 
Boycottons …
La débâcle
La merdocratie médiatique
La bataille d’Alep
Optimisme.
Involution
En cette année 1793
Les révolutions
Digression
Un vent se lève
Ferveur et action
Le CESE
Claude Covassi
Le culte de la mort
Crise
Les faux drapeaux
Le mur des cons
Le goulag en France
Un relent de pourriture
Face à la déliquescence
Dessein
Dominique Venner
Une pétition contre le MES
La panurgique essence
Le sacrifice d’un Peuple
286 La famine
Les barbares en action
Attaque de vos sites
La destruction
La duperie
Attaque contre l’Église
Mariage, adoption, homosexualité
La destruction de la famille
Pour ceux qui croient encore à la Démocratie
La guerre totale
Économie
Nouvelles du front
La haine numéro 3
Propagande U.E Bolchevique
Au fil de l’eau
La trahison du CESE
Le parjure
Les égouts
Le leurre
Le coup d’État
Défilé du 26 Mai
Génocide
La résistance


Royan

2019

Vincent Thierry



RETOUR