UNIVERSUM VII


UNIVERSUM
VII


 



Forum XI
(2014-2015)






Initiative Métapolitique


Le goulag Français

 
  
 
 

Pauvre France, nous en voici des échos, et quels échos alors que les tortionnaires dans cette Nation se mettent à l’œuvre après quelques mises en bouches, mais lisons : « La gouvernance d’une Nation est un Art, l’Art Royal par excellence, mais pour que cela fût, faut-il encore que la gouvernance soit composite de Femmes et d’Hommes n’ayant pour but que la défense et l’élévation du Peuple constituant cette Nation, et donc libres de toute appartenance quelle qu’elle soit. Lorsque les appartenances sont le fait ipso facto de cette gouvernance, nous ne trouvons là, plus qu’une image inverse de ce qu’elle doit être, car défendant uniquement ses appartenances et en aucun cas le Peuple. Ainsi en est-il de la gouvernance de notre Nation totalement enchaînée à une maçonnerie déviante dont le coup d'État silencieux aujourd’hui se montre dans une clarté que nul ne peut désormais ne peut pas voir. Le principe de cette faction bien entendu en autodéfense perpétuelle ne peut être que vindicte de tout ce qui n’est pas elle et ne se correspond en elle, et elle tire de son autorité non plus ce qui est l’équilibre mais la digression de ses anathèmes, dans la répulsion comme dans le contentement, dans l’injure comme l’affliction. Elle devient donc, en cela, hystérique et paranoïde, ne nous y trompons pas, et par conséquent ne peut trouver d’issue en ses principes que dans l’établissement d’un totalitarisme qui ne se rêve pas mais se met en place à l’aide de ses cohortes ayant insinué tous les leviers des pouvoirs, de police, judiciaires, législatifs et bien entendu exécutifs. La France en est là de cette insipide déviance qui admoneste, qui inculpe, qui oblige, qui enchaîne toutes pensées, par le monopole induit de sa philosophie ridicule, car totalement contraire aux Lois Naturelles, émise dans les loges noires de sa paresse. La manifestation « jour de colère » a vu l’expression dithyrambe de cet exercice dans le cœur de ce « pouvoir » qui ne s’appartient pas. Rappelons-nous que cette manifestation ayant eu lieu le 26 janvier regroupait environ 170000 personnes venues de tous les horizons, pour rejeter principalement la politique de la gouvernance, accueillant en son sein toutes forces de la Nation, des forces défendant avec raison les Lois Naturelles, des forces calmes et non hystériques comme les médias aux ordres les présentent. Rappelons-nous, qu’au dernier moment, sur ordre du Ministère de l’Intérieur le chemin que devait emprunter la manifestation a été dérouté, ceci afin bien entendu d’isoler un certain nombre de manifestants, - cela fait rire n’importe quel étudiant en psychosociologie - la ficelle est un peu grosse et ridicule à souhait. Cette manifestation déclarée et acceptée en défilé dans les rues de Paris s’est terminée Place Vauban à 18h. Les derniers manifestants s’en allaient, et à 18h06, sans sommation les CRS envoyaient des grenades lacrymogènes sur celles et ceux qui ne s’étaient empressés de disparaître. Du cœur des cordons de CRS, filmée, la police politique allait à leur rencontre puis se retournait contre les CRS en provocateurs – un très grand classique de la provocation – permettant ainsi l’arrestation arbitraire et sous la contrainte y compris la molestation de deux cent soixante de nos citoyennes et citoyens. Cette provocation a été tout au long de la journée une réplique, jusqu’à voir un vieillard de soixante-dix ans molesté par ce que l’on ose encore appeler la Gendarmerie, pour le seul motif qu’il voulait rentrer chez lui, et dont les premiers secours portés ont valu au courageux qui s’empressait à défendre un aîné d’être aspergé complètement par des gaz qui n’étaient pas uniquement lacrymogènes puisque son visage en porte encore les conséquences. Petit fait parmi d’autres faits des plus ignobles. Arrêtés arbitrairement dans ce qui s’appelle une rafle, nos compatriotes, femmes, hommes, adolescents, vieillards, vont se retrouver séquestrés Rue de l’Évangile dans une cour aux murs revêtus de fil de fer barbelés pendant plus de cinq heures par un froid intense, sans que nul ne leur propose des couvertures pour se protéger du froid, et encore moins une seule boisson chaude. Cela doit rappeler à nos compatriotes de confession Juive les souvenirs de certains de leurs parents ayant connu la rafle du Vel d’Hiv, et bien pire encore. À ce stade, il convient de faire le point. La liberté de circuler est donc interdite dans notre Nation, la Liberté de s’exprimer n’existe plus dans notre Nation, la Liberté de se réunir n’existe plus dans notre Nation. Et ce ne sont les témoignages qui manquent pour contrôler cette vérité, la fougue de la police politique déguisée qui en gendarme, qui en policier, qui en provocateur, la plupart du temps enregistrée et filmée, en étant la démonstration la plus flagrante, jusqu’à ce jour voyant une militante qui pour protester a décidé une grève de la faim avec présence constante Place Édouard Herriot, qui est mesure de la ritournelle émise par les forces de l’ordre empêchant quiconque d’aller la voir sous peine d’emprisonnement, et bien sûr de passage à tabac, comme ce fut le cas pour certaines des 260 personnes arrêtées par l’arbitraire et sa démonstration. Le procès en parution immédiate commis le lendemain prête à rire, les dossiers de l’accusation étant totalement vide et la calomnie comme le mensonge de prétendus gendarmes qui auraient été molestés par les « manifestants » comptant plus d’une centaine d’entre eux, alors qu’il n’y a eu aucune dégénérescence de la manifestation, et que celle-ci, terminée, a fait l’objet d’une agression globale dès 18h06 le 26 par les forces politiques de l’ordre, suivi d’arrestations arbitraires immédiates, sont sans fondement, pour preuve inénarrable, aucune personne des forces de l’ordre n’a été hospitalisée ou soignée dans un quelconque hôpital. Ce procès politique qui conférera une peine avec sursis pour quatre manifestants est digne des procès politiques moscovites, nous y reviendrons. Là, où s’aggrave la situation, c’est de voir que le pouvoir judiciaire livre les noms, adresses, emplois des quatre personnes condamnées, à la presse, qui, sans jeux de mots, s’empresse de livrer au public cette information, dans le déni du droit le plus total. On ne se pose plus la question de savoir si nous sommes dans un état de Droit, en aucun cas et ce depuis la manifestation concernant le mariage pour tous, nous le savions, mais ce fait en lui-même ressort de l’ordure la plus pure, alors que les meurtriers sauvages aux noms exotiques ne sont pas dévoilés ou encore masqués par des prénoms Français, on peut se demander si ce pouvoir devenu complètement hors la loi ne cherche pas à voir assassinées ces quatre personnes par ses hordes politiques, payées grassement pour lyncher en public toutes et tous qui ne pensent pas dans sa pensée unique. On le voit impulsions et passions guident désormais cette gouvernance qui se prétend « républicaine » mais qui n’a de la République que le paravent, celui qu’il sied en loge pour les loges et rien que pour les loges, et en aucun cas pour le Peuple de France. Ce Peuple qu’en Assemblée il insulte à nouveau en le taxant d’antisémitisme. Ainsi 170 000 personnes défilant lors de la manifestation « jour de colère » seraient des antisémites ? Mais de qui se moque-t-on ? Tout un chacun, comme moi-même avons des amis, je dis bien des amis de confession juive, des compatriotes profondément Français qui ne cherchent qu’à élever leurs enfants dans une véritable République et non dans une dictature cernée par des ismes qui n’ont de valeur que pour celles et ceux qui ne se respectent pas, et ne respectent pas le Peuple de France. Cette déliquescence du verbe tonitruant dans cette Assemblée, injuriant tout un chacun de notre Nation ayant ou n’ayant pas participé à cette manifestation, nous prouve à quel degré d’obsolescence en ait rendu cette gouvernance, se cachant derrière des inventions de toutes pièces, le racisme, l’antisémitisme, (qui ne concernent encore une fois que celles et ceux qui ne se respectent pas et ne respectent pas autrui) pour conserver son pouvoir régalien. Régalien est-il lorsqu’on constate l’avilissement dans les prébendes, les marchés octroyés, et notamment par celui qui hurle sa haine envers le peuple de France, croyant garantir sa servitude en lui lançant comme un slogan, qui a fait bon temps, nous sommes en 2014, n’est ce pas, et non en 1936, l’injure d’être antisémite. Cette arrogance, cette haine, cette déréliction dans le pouvoir font de ce pouvoir une infection totalitaire dont les Françaises et les Français doivent impérativement se séparer dès les prochaines élections qu’elles soient nationales comme internationales. Car ce pouvoir est désormais en fonction de ses appartenances un pouvoir totalitaire, au même titre que le bolchevisme, il tire sa substance du mensonge et son essence de la virtualité, et ne peut donc fonctionner dans le cadre des Institutions de la France, comme d’ailleurs dans le cadre des Institutions Internationales. Il est l’envers de tout ce qu’est la République, une oligarchie de petites mains au service de l’usure qui n’a rien de confession juive, n’en déplaise, mais tout de la prévarication d’un ensemble d’êtres humains qui se sont soumis à cette déraison qu’est la possession pour la possession, afin d’instaurer une dictature que l’Humanité n’aurait même pas imaginée un seul instant au cours des siècles, pire que celle instaurée par le bolchevisme, pire que celle instaurée par le national-socialisme, et qui trouve sa bannière dans ce que l’on peut désormais appeler le mondial socialisme, ou démocratie libérale, qui n’a de démocratie comme de libérale que les noms en cache-sexe, et que l’on peut remplacer par les termes d’oligarchie dictatoriale. Nous sommes loin de l’Empire qu’il fut Carolingien ou bien Romain, nous sommes dans leur inverse, dans cette dérision où la Voie est inverse, advenant un retour dans la matière brute et glauque qui est le nid familier de tout ce que représente l’atrophie la plus obviée, la plus tourmentée, la plus meurtrière. Rappelons-nous que les deux cent soixante prisonniers politiques ont été enfermés dans une cour dont la crête des murs est munie de fil de fer barbelé, que ces prisonniers politiques ont été laissés sans couverture, sans boisson chaude, dans le froid, et la promiscuité. Voici où mène la folie, car il s’agit bien ici de folie qui s’est insinuée dans le pouvoir, - aucun être humain normalement constitué ne pouvant tolérer cet internement physique comme psychique – la folie donc du pouvoir actuel, la voyant initier des actes à l’image de ce qui s’est pratiqué pendant la période bolchevique, enfermement dans les goulags, pendant la période nationale-socialiste, enfermement dans les camps de concentration, deux idéologies qui sont les petites sœurs du socialisme qui révèle ici son vrai visage, un visage ahurissant déformé par la haine, un visage qui analysé morpho psychologiquement détermine une violence sans limite, une haine sidérale de tout ce qui est Être Humain, au profit d’une caste, d’un communautarisme, d’une religion maçonnique dévouée au culte de la mort, une violence qui n’a rien à faire dans un pouvoir démocratique qui défend la République, une et indivisible, la République du Peuple de France. Nous ne voyons ici nul état d’équilibre mais un déséquilibre profond qui ne pourra que s’accentuer dans le temps, et que certaines sociétés de pensée doivent prendre en compte afin de se soustraire de ce genre d’individu qui ne peut que les déconsidérer, et je pense ici notamment au Bilderberg qui semble petit à petit se débarrasser de toute la lie qui l’encombre. N’oublions-jamais que le bolchevisme marxiste-léniniste a assassiné cent cinquante millions d’Êtres Humains dans ce petit monde, dont soixante millions dans les ex pays d’URSS, n’oublions jamais que le national-socialisme a assassiné une dizaine de millions d’Êtres Humains, dont six millions de confession juive, dans ses camps de concentration et ses usines au travail forcé, ramures de ce socialisme qui semble prendre le même chemin en 2014. Est-ce donc cela que doivent subir la France et son Peuple, ce diktat qui là est une véritable insulte à l’intelligence ! Commencée par ces lois stupides qui devront être écartées de nos Codes, le mariage pour tous, pour réduire l’Humain dans ses lois d’expansion, ouvrir la voie de la pédophilie, l’avortement sans raison, pour détruire la Vie Humaine, le cortège nébuleux de la théorie du genre initiée par des débiles mentaux, qui doit être l’instruction prioritaire de nos enfants kidnappés dès l’âge de deux ans pour passer dans le rouleau compresseur de la « philosophie » maçonnique, cette religion de la mort, avec obligation de se masturber dès l’âge de quatre ans, et obéir à une éducation sexuelle totalement déviante initiée par des pédophiles notoires. Au surplus désormais, voir celles et ceux qui sont respectueux des lois naturelles, se voir taxés d’extrémistes surtout de droite, ce qui fait bien rire, les extrémistes de droite étant de même nature que ceux de gauche, nihilistes par essences, et payés et contrôlés par les services polices de la gouvernance, se voir taxés d’antisémitisme, lors que l’antisémitisme comme le racisme ne sont que les inventions de celles et de ceux qui ne se respectent pas et ne respectent pas autrui, au motif d’un complexe d’infériorité, ridicule, qu’ils masquent par un complexe de supériorité qui les anime d’une haine envers autrui qui aujourd’hui fait feu de toutes branches dans notre Nation, y compris dans cet hémicycle représenté par l’Assemblée Nationale qui ne devrait être composée de Francs-Maçons mais bien de Femmes et d’Hommes du peuple de France, quelle que soit leur confession, leur orientation sexuelle, qui n’ont simplement pour désir que de voir le Peuple s’élever et non tomber sous le joug de la prostration animale que des petits Pavlov cherchent à estampiller en son sein, pour en faire un Peuple servile, un Peuple sous-animal se vautrant dans ses défécations, sans le moindre esprit, et surtout sans la moindre âme ! De qui se moque-t-on ? Face à ce Diktat, les Lois Internationales, puisque nos Lois Nationales sont conchiées par cette gouvernance, doivent être utilisées massivement par les Avocats qui se respectent, pour déni d’opinion, pour atteinte à la Liberté de penser, atteinte à la liberté de circuler, atteinte à la liberté de se réunir, pour torture mentale, pour torture physique, pour torture spirituelle, injure publique envers notre Peuple de France. On le voit, cette dérive de ce pouvoir est absolument dantesque. Irrespectueuse de notre Peuple, elle s’élance vers le totalitarisme, et il ne faudrait rien dire, rien faire, qui puisse arrêter son élan vers le vide, la désintégration de nos valeurs humaines, de nos valeurs institutionnelles, de nos valeurs communes avec le vivant pour se parfaire dans sa philosophie monstrueuse qui n’est autre que celle de l’éloge de la mort. Au regard de cela, on ne peut s’étonner que désormais une frange de notre population en appelle au putsch de notre Armée face à cette dégradation volontaire et humiliante de nos valeurs, on ne peut s’étonner devant la reptation labiale de cette gouvernance devant ce qui n’est pas la France et ne sera jamais la France que l’écœurement puisse saisir le Peuple de France, voyant livrer à des terroristes des armes pour assassiner, dans une boucherie sans fin une partie du Peuple Syrien, et tuer nos soldats sur des fronts Africains, on ne peut être étonné d’assister, non pas à une fronde, mais à un déni total de notre Peuple envers cette gouvernance qui ne se préoccupe pas de son sort mais de celui de communautarismes invasifs qui ne représentent en aucun cas la majorité de sa population. Ainsi pour complaire à cette gouvernance, on ne s’étonnera pas que les fils de fer barbelé deviennent la constante en réponse à l’indignation du Peuple de France, un Peuple outragé, un Peuple humilié, un Peuple flagellé, un Peuple que voudrait en prostration la dite gouvernance et ses féaux. Des féaux qui ne sont que passion, impulsivité, comme précité, qui dans leurs transes représentent bien là une mystique qui est celle du meurtre de tout un chacun qui ne rentre pas dans le cadre de son idéologie morbide. Comment peut-on être Ministre lorsqu’on ne représente pas la pondération voulue, le calme et la patiente, comment peut-on être Ministre lorsqu’on n’a qu’invectives, mensonges, et injures envers le Peuple de France, comment peut-on être Ministre de la France ? Il faut bien là s’interroger, et pousser dans la généalogie ce qui pousse au triomphe de la violence, et chacun ici aura loisir de lire et relire les parcours qui ne sont point sous l’empreinte du silence, voir que s’accordent dans une symphonie diachronique les participants de la Grande Loge Féminine et du Grand Orient de France, voir les points culminants de celles et de ceux qui se félicitaient du déterrement des nonnes en Espagne en 1936 par la folie agitée par le Kominterm, qui se félicitaient de voir une partie de la France se séparer de sa matrice pour la seule connivence du bolchevisme larvaire infectant tout ce qu’il touche, dans une haine imprescriptible, et signifiante, surtout des Etres-Humains de Race blanche, surtout des Etres-Humains hétérosexuel, surtout des Etres-Humains de confession Catholique, une réalité qui confond ce jour les différents acteurs qui veulent précipiter la France au tombeau. Acteurs impertinents et médiocres qui ne doivent rien à leur intelligence mais tout à leur appartenance, se tenant les uns les autres par un serment de mort, leur faisant accroire leur invincibilité, leur faisant accroire qu’ils peuvent tout se permettre, agioter et piller les faibles ressources de la France, en s’ordonnant des salaires méprisants et des retraites dorées, se faire valoir dans ce néant qui les apostrophe et que tout un chacun peut voir, comme des marques de savonnettes qui ne lavent pas propre, tant elles sentent les affaires, la duplicité, la connivence, la traîtrise, la fourberie et le sommet de la lâcheté. Pauvres êtres au service de l’usure qui dirige en sous-main leurs équipages de bouchers de notre Civilisation. Car que peut donc faire le pseudo-initié sinon que de suivre ses maîtres et obéir corps et âme à l’entreprise de destruction qu’est celle de toutes les valeurs humaines par les obédiences précitées, qui trouvent alliance avec la Grande Loge de France et d’autres unités mal décantées qui forniquent avec le délire absolu en s’essayant à la magie noire comme au glauque meurtre rituel d’enfants enlevés ou abandonnés, dans la puanteur la plus répugnante qui s’auto-protège. Ils se lient tous les uns les autres, les unes les autres dans ce serment de détruire la Nation, sa Spiritualité, le Catholicisme, - et là, on se demande ce qu’a été faire le Président qui se dit Président de tous les Français, chez le Pape, comble du ridicule s’il en fallait, lorsqu’on défend la profanation et la destruction -, ils s’allient tous dans leur médiocrité afin de taire l’Esprit de la France, qui ne leur doit rien, strictement rien, et encore moins cette Révolution dont ils se réclament fomentée par les Illuminés de Bavière aux ordres de l’usure, insinuants les loges Françaises dont les représentants étaient les uns les autres tenus par leurs dettes incommensurables, et leurs crimes, obédience Allemande donc, une Révolution financée par l’Angleterre ne l’oublions jamais. De vrais Maçons s’en sont aperçus fort heureusement et ont tout fait pour abstraire cette complainte de la destruction engagée sous la terreur, par la terreur, cette terreur que voudrait faire planer cette gouvernance actuelle dans notre Nation qui compte le génocide des Chouans à son actif, mené par la même maçonnerie délirante. Qu’ont donc amené ces bretteurs, ces roturiers, ces prébendiers à la France, sinon que la désintégration de ses valeurs, laissant une France exsangue en 1795, pillant châteaux et tuant toute rébellion à leur ordre répugnant et sanglant, afin de s’enrichir sur le dos des Aristocrates, et en préparant le pire des crimes, la liquidation massive des Françaises et des Français par réduction d’un tiers de sa population. Que voyons-nous ce jour, sinon la même réplique de cette ahurissante Révolution, un Peuple croulant sous les impôts, un Peuple auquel on consent l’avortement sans raison et l’euthanasie tant de ses enfants que de ses vieillards qui n’ont pas démérités de la Patrie mais que l’on considère comme marchandise avariée, un Peuple à qui l’on cherche par tous moyens frauduleux à nantir dans la traite d’esclaves, lors que les esclavagistes comme les négriers ont toujours été le fait de Peuples vivants en Afrique du nord et jusqu’au Soudan, un Peuple à qui on cherche à imputer le décret de la solution finale d’un national-socialisme totalement en phase avec la liturgie de la mort que revêt le socialisme, lors que les collaborateurs en France ressortent principalement des mouvances socialistes, jusqu’au créateur de la Légion française contre le bolchevisme, issu du mouvement communiste, un Peuple à qui on veut faire accroire qu’il n’existe plus de sexe, que désormais seul le genre existe, une sous larve inventée par les larves aux fins d’attraire l’Humain dans les rets de la marchandisation la plus abjecte qui soit, ouvrant la voie à la pédophilie, à l’euthanasie non consentie, à l’esclavage le plus purulent que cette terre ait connue, l’esclavage économique comme l’esclavage sexuel, au service d’une centaine de fortunés dont les fortunes proviennent du vol de brevet d’autrui, du vol et de la prévarication, du meurtre comme du génocide, de la corruption comme de la spéculation. Voici les donneurs d’ordre, ce sont les mêmes d’ailleurs qu’en 1789, comme ils étaient les mêmes en 1917 en Russie, comme ils étaient les mêmes en 1936 dans cette « république » Espagnole enfantant le crime et la bestialité du crime sous les ordres de fous comme Bella Kun et tutti quanti. Et sous ces donneurs d’ordre les mêmes apparatchiks médiocres aux ordres, cette franc-maçonnerie infestée par la jalousie, par l’abrupt retour à la matière brute, par ce délire infernal de se croire vérité et initiation alors que la seule initiation qu’elle délivre est celle de l’abjection, dernière instruction que l’on ne reconnaît que dans les hauts grades qui précipite l’individu dans la fosse d’aisance de la putridité absolue, celle de la destruction de tout ce qui existe aux fins d’instaurer la dictature universelle. Et pour cela faut-il détruire jusqu’à la notion d’Etre-Humain, c’est en cours, religion du genre, disparition des sexes au profit d’une larve indifférenciée torche-cul du brouet de l’économie comme de ses maîtres, ayant obligation dès l’âge de quatre ans de se masturber pour complaire à toute la pédophilie qui a insinué toutes les gouvernances, et pour cela faut-il détruire le Christianisme, c’est en cours, et pour cela faut-il imposer une religion laïque, issue des préceptes les plus destructeurs de la maçonnerie défendant la voie inverse, c’est en cours avec la catéchèse de la flagellation obligatoire (on retrouve là les préceptes de l’Opus Dei), la mortification dans le négationnisme de l’Histoire, pour naître des chiens rampants aux ordres de la subversion la plus totale et la plus dégénérée qui soit, et pour cela il faut imposer le paupérisme global qui marié à la terreur, petit condiment usité par la subversion, permettra d’enchaîner le Peuple de France à l’ignorance la plus totale, moteur de l’expansion de l’esclavagisme parfait, c’est en cours. Ce fleuve délirant sous le panache des loges se met en place dans ce qui n’est plus un État mais un repaire d’esclaves de l’usure qui estampillé politique devrait avoir droit à tous les honneurs et en sus voir se prosterner le Peuple de France lorsqu’il est insulté par cette déréliction ! La cour est pleine, et tout un chacun aura compris que les expressions Démocratie comme République ne s’appliquent plus à notre Nation, la France. Ce sida la couvre de la tête aux pieds, des mairies aux conseils départementaux et régionaux, jusque dans les Assemblées, celle dite « Nationale » et le Sénat, dans la gouvernance même, et dans les grands corps de l’État totalement sabotés par sa dérive, notamment l’Armée qui n’est plus que l’ombre d’elle-même. Il faut en prendre la mesure pour faire respecter les Lois démocratiques et Républicaines, et voir qu’il n’existe qu’une solution pour se débarrasser de l’hydre aux mille têtes qui se couronnent, c’est tout simplement que la Loi de 1905 soit revue et corrigée et inscrive en lettres d’or que les sectes quelles qu’elles soient ne doivent en aucun cas appartenir à un quelconque pouvoir étatique, sous peine de déchéance immédiate des droits civiques et ce durant la vie de l’insinuant ayant cherché à contourner ladite Loi. Cela ne sera possible que par le changement radical des impétrants au pouvoir actuellement, qui, bien entendu vont se présenter aux prochaines élections municipales et mêmes pour certains aux élections européennes. Il convient de les laisser sur le pavé de leur courtisanerie et ne voter en masse que pour des Femmes et des Hommes qui défendent le Peuple Français, la Nation Française, et feront défection de cette Europe gluante à souhait de toutes les mafias possibles et imaginables, de laquelle sortent quelques têtes qui travaillent réellement au bien être des Européens, mais dont la majorité, à l’exemple de cette gouvernance suit le trajet de la destruction de tout ce qui est afin de laminer les populations comme on le voit en Grèce, les paupériser, pour les advenir dans l’esclavage bestial de l’usure et de ses féaux. La France doit reprendre son indépendance totale, reprendre sa souveraineté totale, reprendre son droit inaliénable de battre monnaie, elle ne doit plus être au service des sectes qui cherchent à la détruire, à l’immobiliser dans l’anachronisme bolchevique dont les essors commencent à fonder le totalitarisme en son sein, elle doit évacuer définitivement le socialisme, cette huitième plaie d’Égypte, une plaie issue d’esprits belliqueux, haineux, jaloux, vicieux et sclérosés comme atrophiés qui sous le masque de l’humanisme a corrompu le monde du travail pour s’en approprier les échos et le traire comme un citron afin de parfaire son paraître. Depuis 1981, la France est dans l’ordure, il convient de la rétablir dans sa volonté, dans son affirmation, dans sa puissance, qui ne sont les viaducs des loges inverses qui ne cherchent que sa dérision, sa déliquescence, sa putridité. Le Peuple de France doit se réveiller du matraquage qu’il subit journellement par les médias aux ordres, financés par ses propres deniers, voyant le jour le martyr des uns pour voir la nuit se transformer dans la complaisance, le martyr d’autrui dans une agressivité sans égale. Le Peuple de France doit veiller en bon père de famille, attention bon père de famille n’existe plus dans les lois putrides qui seront totalement évacuées des codes Français, donc en bon père de famille sur son héritage Historique, et son avenir qui peut être héroïque et non chancelant comme on peut le voir alors que se pressent des mendiants chez les fournisseurs de pétrole, que s’inventent des guerres africaines pour maintenir sous le joug et dans l’abstraction des populations qui n’ont de Liberté que celles que leur octroient des multinationales qui ne paient pas d’impôt en France, ne l’oublions pas. La France doit se secouer du joug totalitaire qui s’insinue au nom des ismes qu’il ne reconnaît pas, toutes confessions comme toutes races ayant prouvé qu’elles pouvaient vivre ensemble harmonieusement dans notre Nation, par-delà le féodalisme de ce socialisme nihiliste qui se veut gouvernance, et qui divise pour mieux régner. Se veut, car représente-t-il actuellement ? Dix pour cent des voix des Françaises et des Français et encore… Et on nous parle de Démocratie, mais qu’est-ce que cette Démocratie voyant le pouvoir tenu par découpages électoraux tronqués et trompeurs, par même pas dix pour cent de la population, qui sont les serviteurs de la haine par excellence de tout ce qui a été, est et constitue la France ! Découpages électoraux, découpage par ci découpage par-là encouragés par le pacte maçonnique qui pourrit la politique Française et qui voit ce jour dix-sept pour cent de Français représentés uniquement par deux députés alors que le front vert à la solde du capitalisme vert, ce qui n’a échappé à personne, avec quelque 2 % de voix se retrouve avec une dizaine de députés, et ne parlons des communistes, c’est hilarant de voir ainsi se dresser sur ses ergots la gouvernance pour nous assener la défense de la République, la défense de la Démocratie ! N’en jetez plus la cour est pleine, et le fumier des écuries d’Augias lorsqu’il sera découvert par des Élus du Peuple par le Peuple et pour le Peuple ne manquera pas d’en faire défaillir certains, tellement les rouages mafieux ont ankylosés la bonne marche de notre État sous la bannière maçonnique de la Liberté, l’Égalité et la Fraternité qu’ils se sont appropriés afin d’en devenir les rentiers puisatiers, les termites comme les mérules qui se gavent pendant que les autres ploient en travaillant plus, en cotisant plus, pour ne pas nourrir eux-mêmes mais la terre entière qui se confine dans ces communautés à n’en plus finir, disposant de zones de non droits, qui sont le vivier de tout pouvoir autoritaire notamment de ces djihadistes ayant appris à tuer égorger dépecer principalement les Chrétiens Syriens, et qui serviront ce pouvoir aux fins de lui assurer sa sauvegarde, qui sont le vivier de l’argent blanchi par les réseaux de drogues, les réseaux de prostitution des femmes et des enfants, les réseaux pourvoyant en chair fraîche les sectes pédophiles, tous réseaux qui servent les intérêts politiques afin d’acheter leur sécurité, etc, etc. On se posera ici la question de savoir pourquoi autant de policiers Français se suicident ? Ceci viendra lorsque la France se sera libérée des chaînes qui l’entravent, de ce goulag comme de ce camp de concentration qui s’instaure sous le regard bienveillant des commissaires politiques aux ordres, et de leurs hordes bolcheviques nihilistes, qui accompagnées des djihadistes revenus de Syrie, des condamnés à moins de cinq ans de prison, (cela rappelle franchement l’Espagne de 1936 où les fous et les prisonniers avaient été libérés, encadrés par les tueurs du Kominterm), n’attendent qu’un ordre pour semer la terreur dans notre Nation, action qui rappellera dans le giron de cette gouvernance actuelle tous les lâches et les proscrits, les serviles et les veules. Cela ne viendra pas si et si seulement le Peuple vote non plus en configuration des marques de savonnettes qu’on lui impose, mais pour des Femmes et des Hommes qui ne sont sous dépendance d’aucune, je dis bien d’aucune secte. Face au déni de Liberté, au déni de Démocratie, au déni de la République elle-même, il faut opposer le respect inconditionnel de la Liberté, le respect inconditionnel de la Démocratie, le respect inconditionnel de la République, sous la bannière de la France. Toutes manifestations se traduisant par des exactions physiques, morales, des rafles telles celle du Vel d’Hiv, il faut bien comprendre que seule une action de vote massif à l’encontre de ce Janus qui a pourri la France depuis 1981, doit être effectif, le reste suivra, les découpages électoraux seront défaits, les lois de préférences exogènes seront abolies, les ligues bolcheviques dissoutes, l’unité de la France reconduite dans le cadre de son indivisibilité, et les communautarismes se fondront dans la communauté Française. La France sortira de cette Europe d’illuminés, elle battra sa monnaie, remboursera les prêts divers et variés des prébendes diverses et variées et notamment moyen orientale, et assoira autour d’une table les usuriers pour leur faire comprendre que la France ne remboursera pas des intérêts indus depuis 1973, le Peuple de France ne s’étant pas prononcé pour emprunter sur un marché des capitaux quelconque. Et alors, que se passera – t-il ? De combien de divisions et d’ogives nucléaires dispose donc cette confrérie ? Qui déclarera donc la guerre à la France ? Vous me direz la guerre se fera en interne avec les réserves nihilistes, et bien le pouvoir ici désintégrera cette prétention, l’Ordre et la Sécurité devant régner dans notre Nation. Les Islandais l’ont fait, la Serbie est en train de la faire, et d’autres Nations le feront, car elles ne se sentent pas liées à l’esclavage institutionnalisé par la confrérie des banques apatrides dont le seul essor est celui de voir l’Humanité réduite à l’esclavage à leur botte. La France ne sera pas le goulag institutionnalisé que nous prépare cette gouvernance avec ses tons hautains, ses poses simiesques, ses traits déformés de haine pour tout ce qui est la France et son Peuple, la France ne sera pas, même s’il y en a qui rêve de faire renaître 1917 dans notre Nation, le glauque cauchemar du bolchevisme qui emporte derrière lui cent cinquante millions de cadavres et dont les auteurs n’ont jamais été jugés, les Lénine, les Staline, les Yagoda, et toute une ribambelle de paranoïdes et de tueurs fous incrustés dans tous les pouvoirs marxiste-léniniste qui se prétendent révolutionnaires alors qu’ils ne sont que les tueurs nés des civilisations sous l’aréopage de leur doctrine socialiste, sida multiforme s’appelant tantôt communisme, tantôt national-socialisme, tantôt démocratie sociale ou sociale démocratie, et j’en passe et des meilleures, cette plaie de l’Humanité qu’il convient de destituer afin que la Liberté renaisse et ne soit plus polluée par le mensonge, l’hypocrisie, l’abrutissement, la dégénérescence, la bestialité, la désintégration dans la matière brute. La France, non, ce ne sera pas cela, la France qui a donné les plus grands créateurs à l’Humanité, il suffit de lire un dictionnaire des noms propres pour le savoir, ne deviendra pas ce camp de concentration, dont en miniature, viennent de sortir plus de deux cents de nos compatriotes, qui sous les ordres de la police politique ont été parqués comme des animaux dans une cour dont la crête des murs sont revêtus de fil barbelé, pendant plus de cinq heures, sans eau, sans couverture, dans le froid, ce qui représente bien là ce qui attend le Peuple Français si son vote continue à alimenter ces partis totalement inféodés qui ne jurent que par la molestation du Peuple, qui ne jurent que par le knout, et sont prêts à tuer pour rester au pouvoir. Car quelle différence peut-il exister entre cette instrumentalisation et l’instrumentalisation de mise à mort bolchevique ou national-socialiste : aucune ! Il convient donc de se réveiller et de ne plus se laisser errer dans la torpeur de la béatitude médiatique qui ment à longueur de journée, dans ce nid de scorpions qui enlève nos enfants pour leur laver le cerveau et leur inculquer la doctrine d’une maçonnerie déviante crachant sur le Christ, n’ayant pour but que d’éliminer notre Religion multimillénaire, et cela n’est qu’un début, l’Islam comme le Judaïsme, comme le Bouddhisme suivront n’en doutez un seul instant, le nihilisme étant la demeure infortunée de tous ces déviants de la Voie qui s’imaginent Dieu lors qu’ils ne sont que des poussières d’étoiles qu’ils ignorent dans l’atrophie qu’ils sont de leur réalité qui s’est fourvoyée dans la virtualité, dans ce paraître belliqueux qui fait rire toute la Terre. Il est temps pour tout un chacun de se sortir de cette acculturation vivante, de cette fosse commune qui pue la mort et ses féaux, il est temps que le Peuple de France redevienne souverain de lui-même et ne soit plus sous la souveraineté de la destruction qui l’immole. Que ne s’imaginent dans ce réveil de la France les héros de la subversion martyrisés, il n’en est pas question pour tout Être qui se respecte, ils retourneront dans leurs loges noires sous surveillance, pour peut-être enfin retrouver le chemin de la Lumière, mais quoi qu’il en soit, en aucun cas se verront attribuer le moindre pouvoir quel qu’il soit dans la Société Civile, où le respect de la Liberté Publique, qu’ils conchient ce jour allégrement, sera et fera autorité. Et certains me diront mais tant de textes à changer ! Si peu en vérité à l’ère de l’informatique qui permettra en l’espace d’une semaine d’éradiquer de notre Constitution comme de nos Codes tout ce qui nuit à l’Être Humain, à la Femme comme à l’Homme, retrouvant leur dignité d’Etre-Humain, dans une société ouverte respectueuse multilatéralement de la part de ses confessions, où le communautarisme disparaîtra pour faire face à ce que nous sommes, le Peuple, le Peuple de France tout simplement, un Peuple qui n’a aucune leçon de morale à recevoir de qui que ce soit, et encore moins de la subversion agissante, vendant notre Nation comme une prostituée, ignorant le Peuple de France, chantant toutes allégories pour des communautés qui ne représentent en aucun cas la majorité du Peuple de France, ourdissant sa destruction dans le glauque terreau de son atrophie la plus bestiale qui soit, animé en cela uniquement par cette haine qui est le moteur de sa rage, telle celle d’un animal sauvage choisi en élevage pour cela, pour cette déstructuration complète qui est à l’œuvre. Cela dit, que chacun dispose, soit la Liberté, soit l’esclavage, et si notre Peuple choisit l’esclavage par manque de courage, il saura qu’il a eu le choix et ne viendra s’en plaindre, et demain lorsqu’il sera relégué dans un goulag il ne viendra pas pleurer, pleurer sur le travail forcé qu’il sera obligé d’exécuter, sur la nourriture avariée qui lui sera servie, à moins qu’il ne serve de pute aux sodomites et aux kapos qui le gouverneront, sur l’euthanasie programmée qu’on lui aura choisie, enfin sur sa disparition en cendre dans les fours crématoires que nous préparent les hydres de ce socialisme hideux, car qu’on le veuille ou non, cette idée des fours crématoires, des camps de concentration, des goulags, ressortent bien du national-socialisme comme du communisme, petits frères du socialisme qui thèse, antithèse, se retrouvent aujourd’hui synthèse dans le mondial-socialisme que l’on veut imposer au Peuple de France. Qu’en attendre de plus ? Le totalitarisme qui s’instaure n’est que prémisses à l’institutionnalisation de cette horreur, ne l’oubliez jamais, ainsi en réflexion, ne laissez en aucun cas tombez dans les urnes une voix pour le socialisme comme le faux libéralisme, car si cela n’est pas le cas, ce ne sera pas un bulletin dans l’urne que vous mettrez mais bien votre tête sous la guillotine de la subversion qui instaure son camp de concentration, son goulag, dans notre Nation, sans que vous n’ayez votre mot à dire. » Quelle gouvernance, de notre Planète sa hideur nous révulse et nous croyons bientôt revoir les exactions de son idéologie qui ont commis le plus vaste génocide que la terre ait connu, cent cinquante millions de victimes tombées sous les coups de la haine la plus infecte qui soit. Attendons la suite avec l’espoir seulement de voir les Peuples se réveiller et ne pas s’abandonner à cette laideur sur cette petite Terre, là-bas dans cette grande banlieue de notre Galaxie, si belle et si bleue que cela est déconcertant que de recevoir de chez elle des nouvelles aussi épouvantables !…


 

Initiative Politique
 


L’injure 3

 
  

Des nouvelles de cette petite Terre, où la France, décidément ne se démarque pas à cause d’un autoritarisme usurpé, mais lisons : « Le 3 février une manifestation pacifique s’est tenue, parfaitement canalisée par ses organisateurs, filmée globalement par des médias étrangers, et notamment Russe. Cette manifestation en défense de la famille a été un modèle et un exemple, car ne se sont pas risqués devant cinq cent mille personnes les chiens de guerre politique abreuvés de toute la haine nihiliste qui les accordent, d’extrême droite comme d’extrême gauche, manipulés par les mêmes services de police formant cordon autour de ladite manifestation. Les sites déviants de cette Tcheka aux ordres ont inondé leurs pages de propos haineux tendant à la mise à mort aux fachos (sans certainement avoir la moindre idée de ce qu’est le fascisme), et des catholiques, dixit un blog : « du blog Le Merle Moqueur : « Vive l’avenir, à mort les cathos ! Oh, oui, oh, oui, à mort les fachos et les cathos ! Les fachos, les vrais, ce sera vite fait…. Mais les cathos on en a des tas ! Des milliers en France, des millions même si on compte les baptisés non pratiquants. Qu’on les tue ! Mais qu’on les tue de manière jouissive, festive et durable cela va de soi. Avec la mort, en général, c’est durable. Qu’on les crucifie ! Ça leur apprendra ! Partout, sur les parkings, sur le bord de l’autoroute, qu’on fasse des grandes fêtes citoyennes métissées irrémédiablement multiculturelles avec des tas de croix et des cochons de cathos qui se tortillent dessus. On verra bien si ces cons-là ressuscitent. » (nota : cette note a été supprimée par son auteur, mais il sera très facile de la retrouver, tout écrit sur le net devant être conservé un an par les providers à disposition des Juges d’Instruction) et dixit un autre blog : Bella Ciao appelant à la mise à mort des fachos et des cathos - See more at : http://www.christianophobie.fr/breves/quand-des-blogues-appellent-a-tuer-les-cathos#sthash.8dGLePHS.dpuf
Ces propos ressortent du bolchevisme le plus abject, et sont passibles des lois régissant le racisme, la haine raciale, la discrimination, et l’appel au meurtre d’une majorité de notre population. Croyez–vous un instant qu’ils soient poursuivis par la justice dite Française ? Rien, le silence absolu, ce qui démontre à quel point notre Justice est totalement investie par ces hordes sous houlette de la maçonnerie déviante, comme notre gouvernance, qui n’avait que menaces et utilisait encore son disque rayé sur les ismes pour combattre la manifestation de ce jour. Ne soyons surpris. Les minorités de ce nihilisme peuvent s’en donner à cœur joie dans le cadre de leur pensée inverse sous le regard compatissant d’un pouvoir qui ne représente plus rien aux yeux de la majorité des Françaises et des Français, si tellement inféodés à cette maçonnerie inverse, qui bientôt se verra victimaire sous la houlette de propos ridicules l’associant avec ses ismes habituels. Il faut regarder la réalité en face et non se cacher derrière des drapeaux anachroniques, ceux de la révolution bolchevique initiée sous le nom de république espagnole, dirigée par le Kominterm et ses malades mentaux, et cesser de regarder la France comme celle de l’année 1930 et suivantes. La France est debout là où la subversion l’attendait couchée, n’en déplaise aux ignorants qui confondent la Femme comme l’Homme traditionnels avec des fascistes, une droite qui est bien au-delà de cette vision de l’Etat actuel, et qui, dans ce qu’il reste de Démocratie dans notre Nation, cherche à faire entendre la voix de la raison à sa folie dominante qui s’enlise dans la matière la plus nauséeuse qui soit, celle préparant la marchandisation de l’Etre Humain, sa mise en esclavage économique et sexuelle. La vision destructive qui anime ce nihilisme n’est pas, n’en déplaise encore une fois, la vision qu’ont les Françaises et les Français de leur avenir, de l’avenir de leurs Enfants qui n’appartiennent en aucun cas à l’Etat mais bien à leur famille, comme cela a toujours été et comme cela sera toujours, car on ne corrompt pas les Lois Naturelles sans en subir les conséquences, et cette corruption qui se coordonne dans les basses loges ne rentrera jamais dans la rémanence formelle qui anime tout un chacun, sauf à le voir conditionné génétiquement, et encore ! La Nature revenant toujours à l’équilibre. Ces théoriciens de la destruction, dignes descendants des Illuminés de Bavière, s’imaginent se voir pousser des ailes, et écraser toute volonté du Peuple de France. Créant le chaos pour voir si de la mouvance de ce Peuple des échos retentissent, passant outre devant son silence, se retenant devant ses voies multipliées qui ne sont pas celles d’une foule mais bien d’individus – eh oui, les Etres Humains commencent à comprendre que l’intelligence d’une foule diminue comme le carré de son échantillon, et que l’on peut faire ce que l’on veut en faire sous condition de verrouiller son appareillage par la mise en forme d’un parti ou d’une résonnance dévouée (ce qui explique la fuite du personnage ayant « initié » la marche contre le mariage pour tous, parfaitement insinuée par le pouvoir pour le détourner de son but réel et le discréditer). Voilà donc, que face à la violence de l’Etat, pour la première fois se dressent non pas un ou des partis, mais des Etres Humains, de quelque couleur qu’ils soient, de quelque confession qu’ils soient, de quelque orientation sexuelle qu’ils soient, multipliant ainsi leur volonté qui n’est donc pas celle de cinq cent mille personnes mais bien la volonté majoritaire du Peuple au regard de la mise en facteur de ce nombre. Il n’y a pas besoin d’être grand clerc pour comprendre le recul de la subversion face à cette force qu’elle ne peut en aucun cas dominer, insinuer, destituer, car faites non d’un nombre mais d’un ensemble multivoque qui ne peut se laisser corrompre et pervertir par de quelconques engouements envers l’un ou l’autre de ses membres, et encore moins par des insinués qui ne peuvent que se trahir par leur langage ridicule. La dialectique matérialiste a ses limites, et elle est là, dans sa splendeur. Nous ne sommes pas en 1930 mais bien en 2014, 2014 qui montrent une France dans l’enlisement le plus total, économique, militaire, politique, sans aucun avenir pour ses jeunes à court terme sinon qu’à un très long terme qui reste du domaine de l’utopie la plus irrationnelle. A la place de cet avenir on intime à cette jeunesse, par propagande, de se livrer tant à la prostitution de leur corps que de leur esprit et bien entendu de leur âme, en initiant qu’on le veuille ou non, alors que des dénis politiques commencent à fleurir, la théorie du genre, qui prépare l’enfant non plus à un choix responsable de sa réalité mais à l’avilissement de sa personne en ne le structurant que par rapport à son orientation sexuelle, qui n’est pas le tout de la Vie mais une partie de sa Vie. Ici, aucun horizon sinon que de voir nos enfants livrés dès l’âge de quatre ans à la masturbation, sous l’œil de pédophiles insinués dans l’éducation dites « nationale » et leurs aînés de onze ans, comme cela vient de se faire toujours par cette éducation dite « nationale » participer à un sondage sur leur choix sexuel incluant la sodomie, la pénétration vaginale, la pénétration buccale. On croit rêver, voir l’Etre Humain uniquement considéré en fonction de son orientation sexuelle et non sur sa valeur intrinsèque que toute éducation qui se respecte doit élever dans les ramifications de sa personne, et non cloitrer dans un échange purement physique, l’Etre Humain se distinguant de l’animal par le contrôle de ses pulsions et non l’inverse. Et de quel droit, dans le mépris des Droits de L’Enfant, dont notre Pays est signataire, cet Etat voudrait ainsi éduquer nos Enfants ? Hors la loi une nouvelle fois pour combler son incapacité à résoudre une crise, qui n’est pas seulement économique, une crise de civilisation qui amènera des chocs particulièrement vertigineux dans les vingt ans qui vont suivre, n’en doutons un seul instant, la modération, la pondération, l’équilibre n’étant pas le fait du nihilisme qui ne veut régner que par le chaos. Résumons, notre Nation est hors la Loi à l’étranger, et notamment en Syrie, armant des djihadistes pour renverser un gouvernement légal, est hors la Loi dans le cadre des dérives de sa police comme de sa justice politiques qui sont passible au Pénal de sanctions exemplaires, est hors la Loi dans le cadre des dérives qu’il institutionnalise dans le cadre de la Liberté de Penser, oubliant la déclaration des Droits de l’Homme, la Charte des Nations Unis, et le mini-traité lui-même, il est toujours hors la loi en cherchant à imposer la Loi du genre, au regard des Droits de l’Enfant, il est hors la Loi en acceptant par délégation de signer un traité transatlantique qui n’a pour but que l’asservissement économique de notre Nation, sans accord du Peuple de France. La cour est pleine, on le comprendra. La crédibilité de cette gouvernance est au regard de ce hors la loi général totalement caduque. Les règles de la démocratie, qui devront être changées par instauration globale de la proportionnelle, représentative du Peuple, imposent la patiente. Cette patiente sera récompensée par le blackboulage de tout ce qui n’est pas la France et ne le sera jamais, de tout ce qui ressort de l’idéologie démentielle du nihilisme prônant la bestialité et la mise à mort dans l’insulte de celles et de ceux qui ne se plient pas à son idéologie, par le blackboulage de toutes les formes d’appartenances des impétrants au pouvoir, dans toutes les formes de pouvoir, qui est celui du peuple, et non le pouvoir de sectes qui fondent leurs orientations sur la désintégration de tout ce qui représente la France, la Nation française, l’Identité Française, par mise en œuvre d’un génocide systémique de son Peuple en voie de remplacement, pour faire valoir un fédéralisme Européen dévoué au temple des marchands, à l’usure la plus putride que la terre ait connue, pour implanter une « république » universelle qui n’est autre qu’une dictature universelle dont la soldatesque se présente sous le masque du mondial socialisme, en ses branches, le socialisme et le libéralisme avarié, qui sont les mamelles de l’usure, dont les remparts sont assurés par la théorie du chaos et les meutes d’extrême gauche comme d’extrême droite dévouées à leurs pouvoirs divers et variés. L’état de la France est aujourd’hui celui d’un pays sous développé, duquel tirent la substance et veulent détruire l’essence, toutes les sectes qui défendent la voie inverse en son sein, suite à l’usurpation par ignorance du Peuple, de son pouvoir légitime. Et ce n’est ce genre de propos, je cite, « “Ce retour de la haine des Juifs, des médias, des politiques, évoque un parfum des années 1930… Oui, tous ces faits sont la preuve de la constitution d’un bloc des contestataires, d’une fronde des antis : anti-élites, anti-État, anti-impôts, anti-Parlement, anti-journalistes… Mais aussi et surtout des antisémites, des racistes, des homophobes… Tout simplement des antirépublicains. Le point commun avec les années 1930, c’est cet anti-républicanisme et la détestation violente dans les mots comme dans les actes de nos valeurs et de nos principes. Derrière tout cela, c’est la France qui est visée dans son idéal. » Qui la sortira de l’ornière. Ce propos digne des années 1930 est d’un ridicule aujourd’hui qui dépasse la plus simple imagination, totalement hors contexte avec une manifestation qui veut défendre la famille, voyant là un amalgame qui ne peut être que contredit et combattu point à point : « ce retour à la haine des juifs », il n’y a la aucun haine des Etres Humains de confession Juive en provenance de celles et de ceux ayant défilé en défendant le droit inaliénable de la famille, accompagné d’ailleurs d’un multiple ayant embrassé cette Foi ; « des médias, des politique », il n’y a là non plus aucune haine sinon qu’un rejet du mensonge comme de la propagande issus de ces deux traits d’union ; « tout cela est la preuve de la constitution d’un bloc de contestataires, d’une fronde des anti élites, anti Etat, anti Impôts, anti Parlement, anti journalistes », là on s’amuse réellement, il n’y a pas de front, il y a simplement des Etres Humains, et non des masses amorphes, qui réfléchissent, et qui n’agissent pas dans le courant d’une fronde (cela aurait pu être parfaitement récupéré par des insinués comme on le voit avec le Front des gauches, une contestation donc anti élites ? Mais de quelle Elite parlons-nous ? On ne peut reconnaître en tant qu’Elite, que l’Elite de la Capacité, et en aucun cas de la médiocrité ; anti Etat ? Il n’y a là nulle contestation de l’existence de l’Etat, l’Etat étant, n’en déplaise, le Peuple et rien que le Peuple ; anti Impôts ? Oui de ces Impôts qui ne servent qu’à alimenter le paupérisme, l’immigration sauvage, les déstructurations de l’école publique, de l’Armée, des grands corps de l’Etat qui voient pour certains initier des murs des cons dans le plus grand mépris du Peuple ; anti Parlement ? On est dans l’invraisemblable, il n’y a ici aucun antiparlementarisme, mais la voix du peuple qui veut se faire écouter par ses Parlementaires qui ont oublié pour certains de défendre le Peuple au profit d’une maçonnerie défendant une voie inverse ; anti journalistes ? Lorsque le mensonge est le règne du journalisme en ses lignes éditoriales, on ignore les journalistes, et surtout ce journalisme financé par nos deniers qui n’a aucune liberté de parole sinon que celle de défendre la propagande bolchevique ; «  mais aussi et surtout des antisémites, des racistes, des homophobes », encore une insulte envers le Peuple de France, qui n’a pas attendu le bolchevisme d’état pour savoir intégrer les uns les autres quel que soit leur confession, leur couleur ou leur orientation sexuelle, et là je ne peux que répéter que celles et ceux qui ne se respectent pas bien évidemment font preuve de ces ismes, inventés de toutes pièces afin de créer la division dans notre Peuple ; pas de chance la manifestation regroupait toute confession, toute couleur et toute orientation sexuelle ; « tout simplement anti républicaine », encore et de nouveau une insulte globale envers le Peuple de France qui est fidèle à sa République, une République soucieuse du Peuple, et non une oligarchie pompeuse qui s’imagine encore tisser dans ses loges, dans le silence, la destruction de notre République, sans que le Peuple ne le perçoive ; « c’est cet anti-républicanisme et la détestation violente dans les mots comme dans les actes de nos valeurs et de nos principes. Derrière tout cela, c’est la France qui est visée dans son idéal. », mais ne vous est-il pas venu à l’esprit qu’il n’existait qu’une minorité qui voulait détruire l’idéal de la France, une minorité subversive, cherchant par tous les moyens, en dehors de lois Nationales comme Internationales à briser par le silence la voix des Françaises et des Français, dont la majorité va à l’encontre des idéaux du bolchevisme mondial socialiste ? L’Idéal de la France n’est pas cet idéal de la subversion, et il ne faut pas prendre ses propres idées comme des idées communes au Peuple de France. Les valeurs et le Principes du grand Orient, comme de la Grande Loge Féminine, comme de la Grande Loge de France, ne sont pas les Valeurs et les Principes du peuple de France, et ce n’est leur propagande, l’interdiction de s’exprimer, les insultes constantes à l’encontre du Peuple, qui y changeront quelque chose, la France a déjà dit non à cette « europe » fédéraliste dévouée à l’usure, qui est le fait de banksters de toute nationalité comme de toute confession, comme de toute orientation sexuelle, (il suffit d’user et abuser du bouc émissaire de confession Juive), la France dit non aujourd’hui à la désintégration de la famille, à la réduction au genre de l’Etre Humain, à sa marchandisation économique ou sexuelle, la France de toutes confessions, et oui, n’en déplaise, la France de toute couleur, et oui, n’en déplaise, la France de toute orientation sexuelle, et oui, n’en déplaise, en son Peuple se révèle ici bien au-delà de ce discours qui n’est que celui d’une propagande anachronique qui n’a rien à voir avec la vérité de l’état de notre Nation, soumise et enlisée par une oligarchie qui cherche refuge dans ces trompes l’œil qu’elle agite sans arrêt lorsqu’on contrarie sa vision de destruction de toutes les valeurs Humaines, qui sont les valeurs d’une maçonnerie défendant la voie inverse, le retour dans la matière brute, un nihilisme dépassant l’imagination cherchant à imposer son règne en fondant le chaos global non seulement dans le cadre de notre Nation, mais dans le cadre de toutes les Nations qui sont sous son emprise. Il faudrait peut-être pour cette maçonnerie revoir sa copie, elle ne représente rien par rapport au Peuple de France qui est constitué d’environ soixante-cinq millions de citoyennes et de citoyens qui n’ont pas à embrasser et ne veulent pas embrasser leurs « valeurs » et leurs « principes » dévoués à la destruction totale de tout ce qui est. A peine deux cent mille personnes dont 90% ne connaissent pas les buts réels de la maçonnerie inverse voudraient donc imposer leur diktat à soixante-cinq millions de Françaises et de Français, nonobstant en détruisant leur Peuple, leur Identité, leur Etre lui-même pour le réduire à la marchandisation ?  Il faudrait peut-être que cette maçonnerie déviante comprenne que son Idéal n’est qu’un point dans la sphère et non la totalité des points formant la sphère, et que l’Idéal de la France n’est pas l’Idéal de la maçonnerie déviante défendant la voie inverse, soit la désintégration de l’Humain dans la matière brute. Où sont donc les vrais Républicains qui défendent le bien commun et l’élévation de chaque Etre Humain, eut égard à leur oligarchie qui se veut régente, ce trust sectaire politico médiatique qui se veut règne par le mensonge, la propagande, et l’insulte, quand ce n’est pas l’injure ? Que se le dise cette secte, les Françaises et les Français représentent un Peuple multi millénaire qui n’est pas né en 1789, lors de cette « révolution » tellement ressemblante aux « révolutions » Arabes, initiée par les Allemands et financée par l’Angleterre, que ce Peuple courageux, dont la « révolution » voulait annihiler les trois quart de sa population dans un génocide global, a su se sortir de l’opacité de pseudos pouvoirs, voyant ce jour la République se fondre dans une sectarchie ignorant sa réalité, voyant ce jour la Démocratie souillée par le reniement de cette sectarchie des valeurs de la République, notamment sa Liberté de penser et de vivre, un Peuple que l’on injurie à nouveau aujourd’hui, avec ces ismes inventés de toutes pièces, qui ne regardent en aucun cas ce Peuple qui a su assimiler les uns les autres ayant fierté d’appartenir à son sein, quelle que soit leur confession, quelle que soit leur couleur, quelle que soit leur orientation sexuelle, un Peuple d’honneur, un Peuple de grandeur et éveilleur, non pas des principes et des valeurs de la destruction défendus par la maçonnerie inverse, mais des principes de la Liberté, de l’Egalité en droits, et de la Fraternité, cette Fraternité dont n’a pas le monopole cette maçonnerie inverse, cette Fraternité ce jour totalement oubliée par l’activation de communautarismes qui ne fondent pas la République, qui est une et indivisible, mais la détruise. Le Peuple de France n’est pas une serpillère, n’en déplaise à la morgue des contritions usuraires, le Peuple de France n’a pas à subir le injures que déversent deux cent mille faméliques du pouvoir, le Peuple de France démontre de jour en jour sa puissance qui n’est pas celle de la haine, qui n’est pas celle de la violence, qui n’est pas celle de la sécession, il ne veut par trop ressembler en leurs actions à ces sectes qui cherchent à l’anéantir, à anéantir les fondements de sa République, les fondements de sa Démocratie, les fondements de la famille, les fondements de l’Etre Humain, se servant pour cela de toute la boue de la propagande la plus lâche et la plus servile, se servant pour cela de ses hordes déployées de l’extrême droite à l’extrême gauche portant défense de ses remparts, dans une violence conditionnée par le nihilisme qui est le drapeau affligeant de l’atrophie la plus stérile. Le Peuple de France en ce défilé a démontré l’unité de cette République souillée, l’unité de cette Démocratie bafouée, l’unité harmonieuse en ses ramifications de chacun de ses membres, au-delà de l’asservissement à la division que propose et dont dispose le pouvoir, élu dans le mensonge des appartenances de ses membres. Et chacun a pu dire « Oui, nous sommes tous Français, Oui, nous sommes Catholiques, oui nous sommes Protestants, oui nous sommes Juifs, oui nous sommes Musulmans, oui nous sommes Bouddhistes, oui nous sommes hétérosexuels, oui nous sommes homosexuels, oui nous sommes lesbiennes, oui nous sommes Républicains, oui nous sommes Démocrates, oui, nous défilons pour défendre de qu’il a de plus sacré sur cette petite Terre : la Famille ! ». N’en déplaise. Trop c’est trop, et les urnes, n’en doutons pas vont parler, les moutons étant aujourd’hui éveillés, et révélant des individualités, qui ne sont ni antisémites, ni racistes, ni anti ceci ni anti cela, qui ne vont pas, sans réagir légalement, applaudir les mentors de la destruction qui se veulent parade, au-dessus de tout soupçons, oligarques qui ne pensent qu’à leur petit avancement au lieu de s’occuper de celles et de ceux qui ont votés, par ignorance de leurs appartenances, pour elles ou eux. On le comprendra ici, la déviance bolchevique mondial socialiste ne peut admettre d'être contrariée, et dès lors traite toutes celles et tous ceux qui ne pensent pas comme eux, d'être d'extrême droite ! Ne tombez pas dans ce panneau du sordide, cette mise en condition propagandiste digne de celle de Pavlov, les Françaises et les Français ne sont pas des chiens qui doivent obéir à la licence, à la débauche, à l’outrecuidance, à leur désintégration, à la désintégration de toutes les valeurs Humaines, sans faire valoir leur voix majoritaire. L’injure portée à son encontre est une très mauvaise défense de la sectarchie en place, extrême droite comme extrême gauche étant des nihilistes manipulés et payés par le pouvoir pour servir de rempart à leur autorité, tel qu'on a pu le voir dans la détention arbitraire de deux cents soixante manifestants parqués comme des animaux dans une cour aux murs crénelés de fil de fer barbelé, dans le froid, sans la moindre couverture et pas la moindre boisson chaude pendant cinq heures, par sa police politique, digne de la Tcheka comme de la Gestapo associées, qui a vu le lendemain sa justice politique, avec des dossiers entièrement vides, condamner certains d'entre eux. Le remugle intellectuel qui suinte de ces discours mensongers, ayant valeur de propagande destinée à faire peur aux uns et aux autres, tels d'ailleurs que les ismes, le racisme, l'antisémitisme, ressortent du fait que cette sectarchie n’a plus de défense par rapport à la réalité du vivant, et est incapable désormais de justifier son errance, sinon qu’en employant une violence d’Etat, telle que l’ont connus les régimes nationaux-socialistes et communistes. Les politiciens initiant le mondial socialiste sont des anachronismes. Ils pensent encore vivre en 1930 et tromper les opinions avec leurs disques rayés. Laissons-les donc accroire leur retour vers le passé, l'avenir, lui, avance, et se passera très rapidement de ces héros de la subversion. Les élections futures leur seront, espérons-le, une source inconditionnelle de réflexion sur leur tentation du vide, que ne partage pas la majorité des Françaises et des Français de toute couleur, de toute confession, de toute orientation sexuelle, n’en déplaise au sectarisme grossier qui montre aujourd’hui son visage en toute limpidité, et son absence d’argumentation face à la réalité qu’il ne peut reconnaître tant il vit dans la virtualité. ». Ce qui est rassurant, c’est de voir dans cette Nation que tout un chacun ne se laisse plus dominer par les avaries intellectuelles qui fondent la dictature des médiocres. Attendons de voir la suite…



 


Contre-Pouvoir

La Dictature en France

 


  

Des nouvelles de la Terre, Pauvre France livrée à la subversion ! Mais lisons : « Nous y voici dans l’usurpation la plus totale de la gouvernance par le Grand Orient, la Fabian Society, via ses young leaders agités par la fondation franco-américaine. Une hérésie bolchevique voulant maintenir à tout prix son pouvoir visqueux et nauséabond, alors que n’importe quel Président conscient, compte tenu de sa minorité ahurissante, aurait dû demander la dissolution de l’Assemblée Nationale, et bien non, ici le communautarisme des sectes s’auto défend contre les voix du Peuple, nommant le pire d’entre eux, n’ayant pas hésité à emprisonner et arrêter arbitrairement, gazer des enfants, rafler des manifestants en les parquant dans une cour dont les murs sont crénelés de fil de fer barbelé, dans le froid, hommes, femmes, enfants, vieillards, n’ayant pas hésité à l’aide de sa milice et de sa police politique à emprisonner un jeune en le soumettant à la torture physique et mentale, le laissant dans la souillure avec le verbe haut de ses matons voulant le suicider ! Et c’est cela qui va diriger la gouvernance de la France, ce Yagoda d’une Stasi devenue de notre police nationale, écoutant plus de cent mille de nos concitoyens, dans le mépris le plus absolu des lois ! Nous sommes là dans l’outrecuidance et notre premier de parler de la France noyée dans ce bubon qu’on ose nommer l' "europe", une limace contrainte par une bureaucratie communiste dirigée par des commissaires politiques aux ordres de l’usure la plus reptilienne. Ce premier ment comme il respire oubliant le blanc-seing qu’il a donné à cette "europe" pour la signature de ce monument de servitude que l’on nomme le traité transatlantique, qui verra la France condamnée si elle permet l’augmentation des salaires, la mise aux normes de la sécurité dans le cadre de la prévention et de l’hygiène professionnelles, par le moindre petit investisseur qui verrait par cela baisser ses dividendes ! Cette gouvernance est le mensonge comme la haine personnifiée envers le Peuple de France, et là, nous allons être servis, les matadors en lice, l’écume à la bouche, vont s’en donner à cœur joie, ainsi est-il temps pour tout un chacun de se faire respecter civiquement, dans un premier temps demander la dissolution de ce parlement maçonnique aux ordres de tout ce qui n’est pas la France, mais au service de la défense d’une europe bubonique, des fratries des sectes et des communautarismes les plus belliqueux, conjointement par un vote de salubrité publique évacuer toute cette prétention à la bestialité du parlement européen, y compris les pleurnichards, tel qu’on a pu les voir, récente recrue du Grand Orient qui, grâce à l’inique pacte maçonnique, a été élu afin de cacher les dérives et les exactions monétaires issues de la spoliation par cette secte de tous les pouvoirs, j’ai bien dit tous ces élus ps ump udi dont le ridicule aujourd’hui dans leurs discours est arrivé à son sommet, voyant jusqu’à la réunion de certains "cadres" de l’ump, dont certains condamnés en justice pour malversations, aux fins de détrôner leur représentant. Mise en pli maçonnique oblige, vous voyez là les apparences de la subversion en action, la traîtrise, la félonie, alliées à la bestialité qui suppure de ces sectes Grand Orient, Grande Loge de France, Grande Loge Féminine, et tutti quanti. Qu’ils en profitent, les yeux se dessillent à la vitesse de la lumière, ils ne sont déjà plus rien dans la Démocratie réelle qui voit ce vivier n’atteindre pas 40 pour cent des voix nationales et qui demain sera un torchon de papier telles les voix communistes de ce jour. Car la majorité Démocratique ne veut pas de ce linceul porté par l’atrophie, le mondial socialisme, et ce ne sera pas cette dictature imposée, comme en Ukraine, qui y changera quelque chose. Nous ne sommes pas l’Ukraine et si ce pouvoir bolchevique ose faire disparaître ses opposants où tout simplement les assassiner comme cela se passe là-bas, il est certain que la réponse en provenance du Peuple de France sera immédiate, spontanée et définitive, provoquant l’éradication de cette prétention. Il n’y a qu’à voir le degré d’écœurement des policiers comme des militaires, que de devoir servir cette gouvernance, pour comprendre qu’ils ne suivront pas la subversion dans une quelconque entreprise de répression. Soyons clairs, les Françaises et les Français ne sont pas moroses comme aiment si bien le dire les errances médiatiques aux ordres, mais ne supportent plus ce virus qui infecte sa Nation, le mondial socialisme qui est le panache de toute la maçonnerie destructive, s’incarnant désormais si bien dans cette gouvernance qui reflète bien là la dictature de la médiocrité, car issue de la haine et accomplie par le mensonge, seules mamelles auxquelles peuvent téter les acculturés, les illettrés, les ignorants d’une Histoire multimillénaire qui ne leur doit rien, et qu’on se rassure qui oubliera très vite les miasmes qui cherchent depuis 1776 à l’anéantir, sous ce drapeau qui se voudrait invisible qui est celui de la dictature universelle. Prenez mesure de la situation ukrainienne en laquelle nous sommes tombés, à telles fins que les gauches, les écologistes du capitalisme vert, une bonne partie des troupes issues de ce "socialisme" qui n’en porte que le nom, se retirent de cette plaie. Car nous sommes dans la plaie, dans une contraction temporelle houleuse à souhait, n’en doutons pas. Qu’y a-t-il de commun avec cette pandémie qui veut submerger notre Histoire Nationale, la gloire de nos Rois qui ont fait la France, l’épopée Napoléonienne qui nous a donné le cadre de nos Institutions, avec cette farce sidaïque née d’une maçonnerie déviante qui après le génocide de sa révolution dite française veut nous imposer le génocide de notre Peuple par métissage forcé, avortement et euthanasie consentis ? De même si l’on observe le champ d’action dit Européen, qu’y a-t-il de commun entre l'Empire Romain, l’Empire de Charlemagne, l’épopée des Hohenstaufen, la splendeur de l’empire Catholique, l’empire Napoléonien, avec cette hérésie, cette ploutocratie soviétique ? Rien, rien de rien, et nous le savons tous, dans notre sang, par nos racines, en notre Identité, par cette rémanence formelle qui guide depuis des millénaires notre Vie, que cette boue salit et veut détruire. Réveillons-nous de cette illusion qui ose se farder dans les lambeaux d’une Démocratie qu’elle conchie, d’une République fardée de sa dictature domestique issue de ses sectes inouïes qui osent parader dans toutes nos institutions avec faire valoir de leur usurpation, ce crime du mensonge envers le Peuple, qui est celui de leur non-déclaration à leurs appartenances bouffies d’orgueil et de vanité, traînant la matérialisation de tous les génocides de ces derniers siècles, au profit de leurs maîtres, usuriers apatrides n’ayant que la conscience de leur propre ignominie, celle du déracinement absolu. Le Nuremberg de ce sida intellectuel qui ne se complaît que dans la destruction reste à faire et cela se fera, que ne l’oublient pas ces parties négligeables de l’Humanité qui subiront leur sort lorsque l’Humanité aura ouvert les yeux sur leurs prévarications, leurs vols, leurs viols, leur démence destructrice, qui ce jour parade en s’imaginant que ce monde est aveugle devant leur bestialité exposée. En attendant, patiente, que tout un chacun éclaire cette usurpation, partout où elle niche afin qu’œuvre de salubrité chacun soit lors des élections futures. Il est temps que la subversion sache qu’elle est et sera démasquée partout où elle végète, se coordonne et s’alimente. Il en est pour parler de gouvernance de combat et bien face à ce délire institutionnalisé qui vogue vers la dictature de la médiocrité, il convient que chaque Française comme chaque Français combatte cette hydre par une contre subversion généralisée, dans tous les corps, dans toutes les institutions, dans les sectes elles-mêmes, afin par ce combat culturel qui est celui de la démonstration, de la culture historique et politique, que tout un chacun boute hors du pouvoir, par les urnes, cette faillite intellectuelle et spirituelle qui s’agrippe au pouvoir comme les poux sur des cheveux en mal d’hygiène. N’oubliez désormais que vous êtes la majorité légale dans notre Nation et agissez en tous lieux par un combat métapolitique circonstancié afin de destituer l’ubuesque virtualité qui se pavane dans une dictature qui ne dit pas son nom, qui est celle du mondial socialisme. Aux urnes donc pour ces "européennes", montrez que vous êtes le parti le plus puissant de notre Nation, et que ces minorités régaliennes ne sont rien. » Pauvre Monde, Pauvre France, dans la réduction de la matière brute et de ses errances ! Décidément on ne s’ennuie pas dans ce monde où la corruption des mœurs, de l’intelligence, de la spiritualité, sont la consécration de la destruction. Que de travaux à mettre en œuvre pour se débarrasser de cette infamie !

 


 

Initiative Philosophique


Films divers

 
  

Ainsi à la veille de ces élections dites européenne, recevons nous de cette petite Terre, cette lettre d’un de ses ressortissants : « Alors que l’antichristianisme bat son plein, que les églises sont brûlées, taguées, volées, pillées, que les Chrétiens font l’objet des pires sévices tant au Moyen Orient, qu’en Afrique, qu’en Asie, voyant certains d’entre eux décapités, crucifiés, brûlés vifs, vient sur le devant de la scène cette mise en cause d’antisémitisme en raison d’un film qui peut être sujet à controverse, qui nous rappelle l’acte barbare dont fut l’objet une jeune femme d’origine Africaine dans un hôtel aux États-Unis, perpétré par un ressortissant Français de confession juive. Il y a là quelque chose qui ne tient pas, qui n’a pas lieu d’être et qui est une injure à la face de ce monde, que de vouloir traiter d’antisémite tout un chacun qui se doit de juger par les actes et non par la virtualité tout un chacun qui commet de tels méfaits. Je rappellerais ici le viol d’une jeune Française par cinq mineurs, trois d’origine Turcs, et deux d’origine d’Afrique du Nord, qui après l’avoir battue à mort, violentée et souillée, sous la menace d’un couteau, au motif que c’était dixit « une putain blanche », dans cette bonne ville d’Evry dont chacun sait qui a été le Maire, n’a pas fait l’objet d’une quelconque note dans la presse dite bien-pensante, alors que ce fléau se perpétue dans chacune de nos villes dans le ravissement semble-t-il des communautarismes, et des ligues de vertus qui n’osent affronter le réel en se cantonnant dans les dits communautarismes. On me dira mais quel rapport ? Mais ce rapport est total, initiant là le véritable drame de notre Société Française flagellée, mortifiée, culpabilisée, par l’outrance et ses propos, cette dérive du sens de chaque mot qui voit dans chaque Française et chaque Français un « raciste », un « antisémite » et que sais-je encore dans la gloire des « ismes » qui sont les mamelles de la terreur la plus inique qu’il nous soit donné à vivre, pire que l’inquisition, qui elle avait un motif légitime de combattre l’insinuation de l’Église par toutes les dérives possibles et imaginables. Soyons clairs, toute personne qui se respecte, respecte autrui, quelle que soit sa confession ou son origine raciale, et doit se faire respecter. Depuis plus de cinquante ans, on flagelle sans discernement un Peuple en fonction de ces anachronismes que sont les « ismes, voyant aujourd’hui le Peuple de France, toute confession confondue, sous les sarcasmes pitoyables de toute une junte qui voudrait réguler la pensée, et qui dans ses abstractions, sa vulgate consternante, voit ce jour un Peuple à genoux, sans vitalité, sans correspondance, dans un abîme en lequel il s’abrite pour complaire à ses geôliers. Soyons clairs, je respecte Israël et son Peuple, ainsi que les Êtres Humains de confession juive, je respecte l’Islam ainsi que les Êtres Humains de confession musulmane, je respecte les Races quelle qu’elles soient, et ceci pour tourner court à toute l’imbécillité chronique dont la France crève, se voir taxé de ces « ismes » ridicules qui sont le gagne-pain d’une hystérie totalement sans fondement. Les Etres-Humains, les Peuples, les Races, sont complémentaires les uns des autres, et ne devraient pas perdre leur temps dans cette caractérisation totalement désuète, qui est le miroir de la virtualité, laquelle profite uniquement à celles et ceux qui préfèrent diviser pour mieux régner, et surtout ne pas unir, car cette union de la volonté se multiplierait et écraserait leurs invectives et leurs injures à jamais. Il ne s’agit ici de nier les particularismes de chacun, mais bien au contraire de les révéler et les multiplier dans le couronnement du savoir, sachant que nul n’a la vérité, et que cette vérité ne peut être révélée que dans la complémentarité qui sied à l’intelligence. Si nous prenons le cas de la confession Juive, on verra qu’elle est éclairée dans le cadre de la Kabbale qui tire l’enseignement de la tradition Bouddhiste dans une forme symbolique qui ne peut qu’être valorisation de chaque Être Humain, au même titre que l’enseignement du Christ dont les opérandes sont de la clarté la direction de la Voie par excellence. Le Coran lui-même est une source d’inspiration sous la réelle convenance de ne pas exacerber ses interprétations, telle qu’on le voit malheureusement en œuvre actuellement. Ces trois religions monothéistes sont des phares pour l’Humanité et ne sont ni supérieures ni inférieures dans le cadre de la Voie, de la Législation et de ses ordonnances capitales. En ce creuset qui est l’accomplissement d’une civilisation qui se devrait phare de l’Humanité, car concaténation du Verbe si bien défini par la tradition Védique et ses diverses manifestations notamment bouddhistes, remontant à des centaines de millénaires, sinon plus, on verra que sa division entraîne irrémédiablement une chute qui peut se comparer à une contraction temporelle, qui elle-même n’est que la manifestation d’une involution dont aujourd’hui semble la longue-vue de tout ce qui ne veut comprendre et cherche dans l’hystérie d’une supériorité vaine, un décor de vanité qui est sans fondement. Pour en revenir au tumulte occasionné par ce film que personnellement je n’irai pas voir, car donnant trop d’importance à ce qui relève uniquement du voyeurisme et en aucun cas du judiciaire, qui est le fait de notre monde actuel totalement lové dans la fétidité d’une pensée unique abstraite, il convient ici de voir qu’il y a usurpation d’une thématique que certains appellent l’antisémitisme, qui n’existe que dans le cœur de ceux qui ne se respectent pas et donc ne respectent pas autrui et plus encore ne se font pas respecter, que tout un chacun de confession juive ou autre doit remettre à sa place. Car enfin comment peut-on allier le viol ou la tentative de viol qui ressort uniquement de la législation, dans le cadre d’un acte commis délibérément, à une confession quelconque, et qui de ce fait se voudrait soustrait du Pénal au motif de ladite confession ? Il faudra ici expliquer à tout un chacun qu’il existerait du fait de l’appartenance à une confession quelconque des passe-droits qui détermineraient vertu ce qui est crime. Je ne doute pas un instant que les Êtres Humains de confession juive quel que soit leur Pays d’adoption et leur Nation propre, rejettent avec consternation cet amalgame nauséabond. Si j’étais de confession Juive, je m’insurgerai contre cette prétention, car comment combattre le viol si on considère que le viol est autorisé par ma confession ? C’est là et on le voit que le terme antisémitisme est sans fondement. Ce terme n’existe que pour masquer, désunir, obliger, bâillonner le réel au profit du virtuel. Et là, comme l’a souvent prouvée la Nation Israélienne, fer de lance de l’Occident au Moyen Orient, lorsqu’elle est attaquée de toute part, il convient d’attaquer cette prétention et demander raison à ce détournement fallacieux et totalement ridicule de ce barbarisme qui ne doit en aucun cas être omnipotence, au titre du respect mutuel et inconditionnel entre chaque Être Humain, chaque Peuple, chaque Race Humaine. Que l’on fasse procès au film pré cité dans le cadre du Pénal et même du Civil, pour atteinte à la personne, cela emporte l’agrément de chacun, mais pour antisémitisme, cela est sans fondement, sans légitimité, sinon celle encore et encore de fermer les yeux des Peuples qui respectent les uns les autres, les renvoyer dans cette virtualité qui n’a d’autres leviers que celles de faire accroire qu’il existât de par ce monde deux poids deux mesures en fonction de sa confession. Chaque Être Humain de notre terre, quelle que soit sa condition, sa confession, sa Race, son Ethnie, son Peuple, est redevable d’une loi commune, une loi qui ne doit pas être déviée par une quelconque appartenance. Nous attendrons là la suite de cette mascarade qui ne peut que nuire dans ses obligeances à la confession Judaïque, par une interprétation inique qui ne ressort pas de la raison, mais bien plutôt d’une adhésion à laquelle ne peut souscrire aucun membre de confession Judaïque qui se respecte de par ce monde. Nous en venons maintenant à un tout autre film qui fait débat, savoir : « Mais qu’est-ce que j’ai fait au Bon Dieu ? » Ce film est un témoignage d’une réalité que les bien-pensants veulent ignorer, savoir la permanence naturelle d’un rejet, qui n’est lié en aucun cas à un quelconque racisme, mais à la résultante scientifique de l’appariement entre les différentes Races, Ethnies de notre petit monde Humain, qui veut que s’assemblent ceux qui se ressemblent et ce de tout temps, sans qu’il y ait là une connotation subjective telle qu’ourdie ce jour de peur de l’autre, de ce « racisme » ridicule qui tel une déferlante voudrait faire accroire que tout un chacun aurait peur l’un de l’autre, posant en victimes idéales les immigrants d’origine Africaine ou Asiatique. Mon oncle qui a combattu pour la France en Indochine et a été assassiné par les sectes Vietminh s’est marié par amour avec ma tante, Vietnamienne d’origine, mariage qui a été consommé et a vu fleurir la naissance de deux enfants, mes cousins Eurasiens. Ce film fait ressortir que ce n’est que l’amour entre deux Êtres quelle que soit leur origine qui peut les mener à cette aventure de la Vie, et en aucun cas le manège sémantique du métissage forcé qui ne rime à rien sinon qu’à produire des couples désunis et des enfants malheureux, incapables de se situer dans le temps comme dans l’espace tant dans l’Histoire que dans la philosophie de cette Histoire. Dans ce film surgissent entre les différents amours des rejets entre les personnages qui ne sont que naturels et non pas issus d’un quelconque « fascisme », ou idéologiquement « national-socialiste » (ces vecteurs du socialisme dont le frère en isme, le communisme ont occasionné, je le rappelle intentionnellement plus de cent cinquante millions de victimes dans ce monde, les dernières revenant à l’Ukraine où on a vu la parade nationale socialiste faire brûler vif vingt-deux personnes et en assassiner dans les caves plus de cent dix après les avoir torturés, lynchés, étripés, évidés, comme seule la monstruosité de cette idéologie socialiste peut le faire, et cela bien entendu avec l’aide des mercenaires de ce que sont devenus les États Unis comme cette « europe » répugnante.). Donc là, nous sommes loin de ces clichés et tout entièrement livrés à cette vérité naturelle qu’il n’existe de communion entre les Races, les Confessions, que l’amour pour dissiper le jeu prouvé scientifiquement du qui se rassemble s’assemble. Cela gêne considérablement toutes les officines qui défendent l’antiracisme, et nous ne pouvons que le constater, jusqu’à voir, dans ce film très vivant et très comique, des salles entières ne pas oser rire, tellement la culpabilisation de ce qui n’existe pas, est devenu l’eau dormante de la plupart de nos concitoyens. Vu à La Rochelle, qui après avoir été l’un des ports les plus célèbres des Templiers, devenue ville Protestante, ce film effectivement, et j’en suis témoin, n’a vu rire que sept à huit personnes, ce qui est le comble du ravage des lieux dits qui exterminent toute pensée motrice et créatrice s’il en fallait. La réalité endeuille la virtualité, et cette réalité dans ce film qui peut être et doit être vu par tout un chacun pourra peut-être faire comprendre que ce que certains appellent « le racisme », qui n’existe que dans le cœur de celles et ceux qui ne se respectent pas et ne respectent pas autrui, n’est en aucun cas unilatéral mais multilatéral et total. La parabole de ce film enseigne qu’il n’y a que dans la réalité de l’amour et en aucun cas dans la contrainte législative ou bien la philosophie négationniste de la réalité Humaine, que des Êtres Humains peuvent s’apparier et se comprendre, le reste n’est que conditionnement et bien plus tiroir-caisse de tout ce qui ne se respecte pas et bien entendu ne respecte pas autrui s’il n’est de sa communauté. Cette face qui fâche tous les ténors de la virtualité, mise en exergue par ce viol collectif de mineurs sous menace d’une arme au motif que la victime est une « putain de blanche » dans la bonne ville d’Evry, doit faire réfléchir et permettre de désengorger le cerveau de nos concitoyens, quelle que soit leur confession, leur Race, leur Ethnie, de toute cette armature initiée par la bêtise, l’accouplement du mensonge, la propagande stérile qui voudrait voir en chacun d’entre eux, un immonde « raciste », un immonde « fasciste ». Ces mots n’ont aucun sens et révèlent ici la purulence qui n’est qu’une face de la division que cherchent à instaurer celles et ceux qui se voudraient pouvoir alors qu’ils n’en sont que des nains, tant ils sont soumis au négationnisme de l’Existence Humaine, ne pouvant en cela élever l’Humain mais bien au contraire le rabaisser dans le néant qui est leur lieu commun. Un néant issu de ces idéologies perverses et sans fondements, sinon ceux de la mise à mort de l’Humanité, le socialisme, viaduc des loges et des sociétés de pensées perverties et insinuées par l’atrophie de la pensée, ce matérialisme purulent qui ne surnage que par l’horreur, le meurtre, le false flag, la dénaturation, la déliquescence, la bêtise, la propagande, telle qu’on peut le voir actuellement dans nos Nations soumises à cette effrayante bestialité. Une bestialité qui ne vient que de celles et de ceux qui ne supportent pas la Vie, qui la réduisent à cette défécation qui surgit si bien dans leur art dégénéré, dans leur littérature déficiente, dans leur philosophie cannibale, dans leur orientation politique signant toute la dégénérescence qui se veut vertu, morale, alors qu’elle n’est que retour vers le vide, vers cette matière brute qu’ils ne savent tailler, mettre en œuvre, tant la création n’existe pas en leur lieu, et par conséquent se réfère à la destruction pour survivre. N’oubliez jamais que leurs moteurs sont là dans ces deux abstractions que reflètent si bien ces films, ces « ismes » qui ne sont que les preuves s’il en fallait de leur crainte de les percer à nu, de voir avec effarement qu’il existe des Êtres qui sont cacophonie et non harmonie et qui dissipent leur haine d’eux-mêmes sur le reste de l’Humanité qu’ils considèrent comme un troupeau de bêtes, lors que l’Esprit sème où il veut, et que personne ne peut se dire élu de cet Esprit, que personne ne peut accroire s’y inscrire en Vérité, la Vérité n’appartenant à personne et devant se révéler en chacun et par chacun, au-delà de ce négationnisme de la réalité Humaine, qui est le plus fantastique atout de l’Humanité, car en la complémentarité de tous émergence de toute transcendance tant individuelle que collective. Mais allez parler de transcendance de l’ensemble de l’Humanité à celles et ceux qui se résorbent dans leur petit « moi », oubliant le « soi » qui est la racine même de l’élévation Humaine ! C’est parler au néant, à la liturgie de la déficience mentale, à cette dérive spoliant la réalité pour le profit d’une virtualité basée sur l’abstraction la plus négative. Ici se confrontent deux mondes, là ce monde basé sur la désintégration, ici un monde naturel basé sur la construction. Voici l’enjeu de ce siècle que de voir le négationnisme du réel réduit à sa plus simple expression afin que se redresse le monde naturel que cherchent à plier, et ils n’y arriveront pas, les féaux de toutes les infections, de toutes les gangrènes, de tous les mensonges qui s’initient propagande, qui œuvrent à la destruction de l’Humain. Le reste n’est que supputations sur le sexe des Anges. Deux races de l’Esprit vont se confronter irrémédiablement, la Race des féaux de la destruction, et la Race de l’Esprit par excellence, qui est celle de la construction. Cette confrontation n’a pas besoin d’être guerrière au sens strict du terme, mais sera intellectuelle prioritairement, une guerre totale et sans compassion pour ce qui protège le crime, le viol, le génocide, la subversion, les idéologies mortifères, les enseignements ridicules dévoyant la réalité en la niant, les théories politiques réductrices, les théories économiques anémiées et dévouées à l’usure, les théories scientifiques mensongères et dénaturées, les arts dévoyés et dégénérés, la littérature atrophiée et réductrice, la musique propagandiste et déviante, tous ces miasmes qui se fardent, se congratulent, se réclament, s’idolâtrent, se veulent nobélisés, tous ces phasmes qui masquent le réel afin d’instaurer une société esclavagiste et purulente qui ne vit que sur le sang d’autrui, un monde de cannibales qu’aucun Terrien ne doit accepter. Que l’on se rassure, les Peuples se réveillent, et à l’image du Peuple d’Israël qui se fait respecter, feront respecter leur Nation, au-delà des prébendiers, des voleurs, des violeurs, des génocidaires, des guerres factices, des tentatives de coups d’état par le nihilisme qui est l’ennemi numéro un, car rouage de la subversion la plus glauque, au-delà de ces « ismes » martelés à l’infini et qui ne correspondent strictement à rien sinon que pour porter la division entre les Peuples, entre les Races, entre les Ethnies, entre les Nations, au sein même des Nations qui ne se verront réduire à portion congrue par un régionalisme issu de l’esprit univoque de quelques atrophies qui se veulent règne sur cette nouvelle division qu’ils veulent instaurer. Nul ce jour ne peut être aveugle et encore moins aveuglé par la perversité qui se veut règne, par cette bestialité qui voit tout un chacun sous la menace de la virtualité, sous le joug de la virtualité, baignant dans une propagande dont le ridicule chaque jour devient lumière pour les uns les autres de son conditionnement par tout ce qui n’est pas l’Humain et ne le sera jamais. À l’heure où des élections se préparent pour cette tour de Babel que l’on ose appeler l’Europe, en conscience de ce drame collectif qui voudrait tout un chacun soumission au motif des mots d’ordre de la virtualité, chaque Peuple doit se réveiller, bouter hors de tout pouvoir tous les meneurs, les trompeurs, les négationnistes de la réalité qui sont légion d’impétrants à cette course au pouvoir et faire valoir leur Peuple comme leur Nation, dans ce qui sera demain l’Europe des Nations, et non des aberrations, une Europe politique forgée et œuvrant pour le salut du bien commun de chaque Peuple en son sein, et où chaque Nation restera souveraine dans les choix attributifs qui la placeront debout derrière cette table ronde instruisant le destin commun. Le temps du Temple des marchands doit faire place au Temple chevaleresque qui doit dans le réel officier cette détermination, et amener tout un chacun à son pouvoir d’évolution qualitative, et non à cette dramaturgie inventée par la marchandisation, qui est par essence médiocrité car incapable de la moindre création, voulant jusqu’à instaurer la marchandisation de l’Humain, petite chose dont se serviront ces outres vides de contenance, comme esclave économique ou sexuel et qui sera euthanasié après que d’avoir été pressé comme un citron. L’outrance a des limites, et son sommet vient d’être atteint et nul ne doit se cacher les yeux pour la voir papillonner comme une prostituée afin de faire accroire à sa splendeur qui n’est que déception, prurit de l’inintelligence la plus achevée et la plus délétère. Le respect n’est pas unilatéral mais bien multilatéral et tout un chacun doit en prendre conscience, et ce respect commence par le respect de soi-même, et conditionnellement d’autrui duquel il faut se faire de même respecter. Voici les limites de la tolérance, le reste n’est que soumission au négationnisme et à son vertige absolu qui voit les complexes d’infériorité se transformer en complexes de supériorité, et en cela provoquer toutes les intolérables tolérances qui sont abstractions, mouroirs de l’Humanité et de sa préciosité. Ce n’est donc qu’au prix de l’enlèvement du voile que voudraient voir sur les yeux de chacune et de chacun, que tous, par un seul répons affirmeront leur autorité dans le pouvoir qui n’appartient ni au mensonge ni à la propagande, mais à chacun d’entre nous, et ainsi pourront au-delà du négationnisme de leur existence, prouver leur réalité et affirmer leur réalité dans ce monde qui n’appartient en aucun cas à de sectaires entreprises n’ayant pour volition que la destruction aux fins de complaire au maître mot de cette gangrène qui pourrit le monde jusqu’à l’os, l’usure, savoir le servage d’autrui en profit de ce que l’on pourrait nommer ni plus ni moins qu’une mendicité indue. N’oubliez pas, pour paraphraser Napoléon Bonaparte, que votre Civilisation est multimillénaire et ne doit rien à ces révolutions outrancières n’ayant pour but que de vous condamner à l’esclavage. Nous ne saurions de même rappeler que dans notre France, il fut un temps avant cette « révolution dites française » où ce que l’on nommait l’aristocratie avait le devoir de protéger le Peuple comme les frontières, et était gardienne de la stabilité du royaume, que le Peuple ne mourrait en aucun cas de faim, que bien au contraire ses aspirations allaient au-delà du matérialisme et permettait de voir s’élever les esprits les plus brillants de notre Europe, jalousés par ces pauvres prévaricateurs que furent Rousseau comme Voltaire, deux enfants de la subversion, permettant ainsi par la perversion des mœurs de la bourgeoisie de faire œuvre de la plus basse exploitation, une bourgeoisie qui a terrassé l’aristocratie par l’usure, pour la remplacer afin de mieux rendre esclave notre population jusqu’à vouloir la décimer, par génocide comme en Vendée, et soustraire par eugénisme les trois quarts de sa population au chômage ce dut à l’abolition des corporations. Voici un exemple de la tyrannie de la médiocrité qui ce jour brille de tous ces feux dont la noirceur est le signe de la corruption, du mensonge, de cette parure insane qui est le propre de tout ce qui ne donne rien à la société, de ce qui n’est que menace pour l’élévation de l’Être Humain, dont il se gargarise en le mutant dans l’abstraction afin de faire accroire qu’il lui tient à cœur ce qui est parfaitement l’inverse, en témoignent ces féaux de cette abstraction qui sont actuellement gouvernance dans notre Nation, les voyant avant même que d’être élus, se prosterner à la City, devant cette finance apatride et internationale qui est le joug de l’Humanité, et décrétant ses vœux mortifères pour la famille, voulant culpabiliser dans l’outrance de l’esclavagisme ce qui est le propre de nos générations qui n’ont jamais participés à cet esclavagisme, qu’ils voudraient souiller par sa mise en œuvre dont ils sont les mentors, - il n’y a qu’à voir dans le cadre de la colonisation qui soumettait à l’esclavage tout un chacun des autochtones, et là on pourra voir la morbide erreur négationniste par excellence, sachant que la traite des esclaves était diligentée par les Mauresques et les Chefs de Tribus Africaines, quand il n’était pas à charge des prébendiers en tout genre qui s’en flattaient, esclavagisme qui se perpétue d’ailleurs au Moyen Orient, ne l’oublions pas - mentors donc qui mettent œuvre le mensonge pour masquer leur action qui a pour but de réduire en esclavage le Peuple de France à l’usure et ses féaux, en s’inscrivant dans un traité transatlantique relevant de la pure forfaiture envers les Françaises et les Français comme les Peuples Européens qui désormais seront des esclaves patentés, notamment de multinationales sans foi ni loi qui vont conditionner le travail à moindre coût, le défaut de mesure de prévention et de protection des travailleurs, la liquidation de leurs acquis sociaux, la disparition progressive de leur économie au profit du travestissement du réel notamment en matière agricole, par l’obligation d’importer la pourriture en terme de nourriture, les bovins dopés aux hormones, les poulets lavés à l’eau de javel, les OGM et tutti quanti, n’en jetons plus, la cour est pleine de ces immondices. Voici donc ce qui nous est gouvernance, tant en France que dans nos Nations Européennes, une médiocrité à genoux devant les marchés internationaux, petits pions dociles d’un règne économique ne visant qu’à la destruction, qu’ils encouragent avec la mise en œuvre systématique de l’avortement, demain de l’euthanasie comme on le voit si bien dans cette Belgique dont les parlementaires qui devraient être traduits devant la Cour Pénale Internationale pour crime contre l’Humanité, ayant osé aller voter l’euthanasie des enfants ! Ce monde est totalement infesté par la pourriture viciée de cette gangrène qui se veut maîtresse d’esclaves dociles qui n’auront pour toute nourriture spirituelle que l’enchantement du nihilisme, pour toute nourriture intellectuelle que l’enchantement de la bêtise, pour toute nourriture corporelle que l’enchantement de leur sexualité, et ce jusqu’à l’étouffement dans le cadre du bâillon des « ismes » issus de la prostration dans l’abîme de la démence outrancière qui ne respecte rien. Beau monde, belle Europe, belle France, que ceux-ci, éclairés par les mentors de la putridité nauséeuse, signe du Kali Yuga par excellence comme je l’ai écrit dans mon précédent. Nous y sommes et il est temps d’en sortir aussi vite que nous y sommes rentrés par force, par cette force de la propagande et du mensonge, qui sévit depuis trop longtemps dans notre Occident qui fut le fer de lance de l’Humanité, et se trouve ce jour exsangue de sa puissance comme de sa volonté, jusqu’à voir les Peuples de nos Nations ne plus œuvrer pour l’avenir, si tant obnubilé par la permanence des on-dit de la machiavélique opération de castration de nos Peuples, de notre Race, de nos Ethnies, par toute la contrebande intellectuelle de dévoués à la flagellation, à la culpabilisation, pourvoyeurs des hydres des plus insignifiants aux plus dénaturés, qui masquent le génocide de nos sources, de nos racines, de notre grandeur comme de notre honneur. Non, le devenir de notre Europe ne sera pas celui-ci, pas plus que le devenir de la France, pas plus que le devenir des Nations Européennes. À l’image de la Nation Israélienne, il convient de porter le fer immédiatement dans la plaie qui se veut destruction et anéantissement de notre vitalité, dans ces urnes qui doivent ne voir sortir que les noms de celles et de ceux qui défendent les Nations, libres de toutes appartenances sectaires, afin de les protéger contre la bestialité qui rôde, cette émergence économique qui devra se plier à l’Ordre politique et en aucun cas s’y substituer, qu’elle le veuille ou non. Nous avons un exemple avec Israël, soyons moteur comme l’est cette Nation qui prend les devants et n’attend pas qu’on la détruise, voici ce qu’est le véritable message de cette Nation, qui doit être un exemple pour tout un chacun qui veut défendre sa Nation contre l’imposture, le néant, cette gangrène frigide et dénaturée qui spolie le devenir de nos enfants comme de nos petits enfants qui devraient apprendre dès l’âge de cinq ans à se masturber en chœur dans ces écoles de la putridité que l’on ose appeler Nationales et qui ne sont que les viviers infâmes de la pédophilie la plus ignoble, afin que nos enfants et nos petits enfants vivent dans un monde où la Liberté, et notamment d’expression, ne soit plus un vain mot, afin que leur devenir soit le souci constant des impétrants au pouvoir, sous surveillance d’un contrepouvoir naturel qui écartera toute la lie qui se vautre dans la fange de la destruction telle qu’on la voit en action actuellement, afin que l’unité harmonieuse des Nations se fasse sur cette Terre, ce jour broyée par le mensonge et son néant, permettant à l’infamie d’être règne par spoliation, esclavagisme et tutti quanti, afin que nos enfants et nos petits-enfants, dans un monde multipolaire, dont Les États-Unis d’Europe seront partie intégrante, dirigés non pas par des boutiquiers et des usuriers, mais par des femmes et des hommes politiques qui n’auront d’autres considérations que l’élévation de l’Humanité en ses multiples facettes, en ses Races, ses Peuples, ses Ethnies, au sein de leur Nation respectée et respectueuse dans un cadre multilatéral qui ne laissera place à la destruction, mais bien au contraire par multiplication des savoirs, des idéaux, permettra à chacun de s’élever tant spirituellement, qu’intellectuellement, que corporellement, par-delà les atrophies et leurs épanchements de moisissures qui sont la plaie de notre Humanité. À suivre donc dans le cadre de ces élections Européennes où on voit toute la boue tenter de salir les femmes et les hommes qui défendent leur Peuple comme leur Nation, cette boue qui doit disparaître au regard du résultat des votes qui viendra, et dont l’ampleur est certitude devant tant de bassesse consommée, devant tant de reptation, devant ce qui est la virtualité représentée par tous les féaux, les valets, les esclaves de l’usure qui ne mettent en œuvre que le pillage, le vol, le viol des Peuples, leur asservissement. Pour en terminer, rappelons que ce jour le politique est soumis à l’économique et que là se tient le lieu du mal absolu qui ronge notre terre, nos Nations, l’Humanité, nos Peuples, et que les théories de l’absurde, si bien résumées dans les deux films en exergue de ces « ismes » qui ne sont que les phares d’un proxénétisme virulent, tels d’ailleurs le darwinisme, le marxisme, le freudisme, le friedmanisme, doivent être dissoutes par l’intelligence afin que l’Humain puisse se relever de leur esclavagisme, de leur mensonge par toute personne qui se respecte, respecte autrui, et se fait respecter. Les Peuples Européens sauront-ils se faire respecter par un vote de salubrité publique ? La suite nous le dira. » Deux Idéologies effectivement ici s’affrontent, gageons que l’Esprit de la construction sera sémantique de l’avenir de cette petite Terre. Nous attendons la suite avec impatiente…


 
 
 

Initiative Littéraire


Des vagues de la Mer

 
 
  

Magnificence des vagues sur la Mer, et des écrins fauves, et des nocturnes amours où les sens dans l’embellie des roses safranées d’or pur s’en viennent distiller, sans chagrin, les épervières randonnées, inscrivant nos noms sur le ciel dans la clarté solaire qui s’envole, lors que le chant s’adresse aux papillons moirés de songes et que les cygnes noirs légifèrent les lendemains à naître, tandis que l’onde s’apprivoise au parfum des règnes, que les saules mûrissent, dans un attentif engouement où les mousses se mirent, d’alouettes les messagères aux vastes navigations des fluviales arborescences, rejoignant l’Océan, l’Océan, aux mannes hivernales déjà thuriféraires d’opiacé blondes en semis, là-bas, dans les cohortes des Îles alanguies où le soupir des houles dans la fraîcheur des matins équinoxiaux inscrit le Verbe et sa pâmoison de rêves, toutes voix enseignes de ses portuaires dimensions qu’effleurent les alizés de leurs caresses vierges, natives des larmes du couchant, et des sourires espiègles de ravissantes ondines nageant l’eau claire des lagunes, dans le cristal de la beauté qui s’émerveille, et de ses racines tendres afflue les nefs immaculées du rire et de la joie, essaims en tresse des lilas et des roses guerrières, des jacinthes et des miels d’acacia dont sont friandes les abeilles en majesté, ainsi dans les mélopées qui gravissent les monts d’opales et les vertus souveraines, que la beauté sans sommeil déploie, que le miroir des mondes enlace de ses stances épousées, ainsi la nidation des âges qui bruissent de serments, de veilles et d’équipages irisant ces vastes féeries d’étoiles dont nous sommes passants et mages, bâtis d’ivoire et semences de règnes…


 

Table


Universum VII
 
Forum XI
(2014-2015)
 
5 Initiative Métapolitique
 
7 Le Goulag Français
27 La sectarchie
39 Humeur du temps
55 Les métastases
69 L’Ordre Mondial Naturel
77 Dame bêtise
89 Les factieux
101 Illustre médiocrité
115 False flag et assassinats
125 Qu’est devenu l’Occident ?
137 Le collectif inféodé
149 Les assassins
 
159 Initiative Politique
 
161 L’injure 3
175 Coup d’Etat
191 Salubrité Publique
201 La confiance maçonnique
209 Que la honte soit
221 La lâcheté
231 Opération opaque
237 La bestialité
247 Le marais fétide
257 Information
285 Comités de quartier
291 Un Peuple indivisible
299 Les marionnettes
307 La chute de l’Empire Romain
361 Les bellicistes
369 La Nation croupion
391 La « sédation »
397 La soumission ?
403 False flag en France ?
 
409 Contre-Pouvoir
 
411 La Dictature en France
417 L’usurpation totalitaire
427 Hypnotisme
447 L’insanité
461 Election Européenne
475 Le rameau vert
487 Le mépris
497 La boite de Pandore
511 Les barbares en lice
525 Le grand leurre
537 Redressement et subversion
551 Le piège hollywoodien
567 Laïcisme, mensonge, propagande
583 Ré information fin 2014
593 Défilé
599 Le scénario
 
611 Initiative Philosophique
 
613 Films divers
629 Noachisme
643 Les masques du Foot Ball
651 Virus
655 Les élites
665 Le jeu
 
671 Initiative Littéraire
 
673 Des vagues de la Mer
675 A mon Frère Régis
677 Digression
681 L’Eternité qui veille
685 Comme des signes
689 Moisson
695 Rives nouvelles
697 Ainsi du jour levant
707 Essaims de racines claires
709 Fresques
713 Et des lys aventures
717 Règnes souverains
721 Incandescence
 
725 Table

 

 
Vincent Thierry
France, Sèvres, Saint Palais, La Rochelle, Royan
Le 24/01/2015

RETOUR