UNIVERSUM X

 
 
UNIVERSUM
x




FORUM XIV
(2016-2017)
 
 
Vincent Thierry

© 2017 PATINET THIERRI ERIC
 
Editeur : © Patinet Thierri 2017
ISBN 978-2-87782-482-8
ISBN 978-2-87782-481-1



Initiative Métapolitique


Réflexions
 
Petites nouvelles de cette petite Terre voyant dans cette Nation que l’on nomme La France, le creuset de la subversion s’affairer pour conserver tous pouvoirs. Mais lisons :
 
« Manipulation de l’opinion, abêtissement collectif, propagande délirante, voici les creusets de ce monde Occidental en proie à la bestialité de cols blancs qui révèlent leur qualité de mafieux. Ce monde n’est plus ce qu’il était, ses pouvoirs usurpés par l'atrophie et ses louanges, de pâles « politiciens » qui s’imaginent au-dessus des lois, suant par tous les pores leurs vices induits par leurs mandants qui les tiennent par ces caractéristiques qui relèvent du pénal. La voie électorale va se prononcer dans l’année qui vient, et il faut voir ce qu’il se passe pour couronner la spoliation, notamment en France, qui en est le creuset, le laboratoire infect de cette viscosité multiforme que l’on appelle le socialisme, et la fausse droite, ce jour en dépendances de l’islamisme le plus radical. Qui donc se présente dans des primaires larvaires à souhait ? Lorsqu’on analyse les appartenances des marques de savonnettes qui éructent, se proposent et semblent vouloir disposer, on ne peut que voir à quel point l’opinion est flouée jusqu’à la lie ! Reprenons le cycle des appartenances pour que cela soit bien établi. Il n’existe ni gauche, ni droite pour le mondial socialisme, qui par l’intermédiaire de sa fondation dite franco américaine révèle sa main mise sur les prétendants au pouvoir ainsi que celles et ceux qui sont au pouvoir. Actuellement, on observe qu’appartiennent à cette fondation et ses directives, le Président de la République, le Ministre de l’Éducation Nationale, le Ministre de la Santé, et hier encore les Ministres de l’Économie qui se sont succédé, comme le Ministre de la Culture, sous l’étiquette du socialisme. Dans la droite borgne, on retrouve les licteurs de cette fondation, le Maire de Bordeaux, le Président du mouvement « Les Républicains», la Député de l’Essonne, la Présidente du Conseil régional d’île de France. Dans ce que l’on ose appeler l’extrême droite, le Député-Maire d’Yerres. Dans ces mouvements qui se dressent contre le régime des partis, l’ancien ministre de l’Économie se présentant comme le chantre de la production Française, et, on en rit presque, le dernier Ministre de l’Économie qui vient de donner sa démission. Quel choix donc pour les Françaises et les Français aveuglés par la méconnaissance totale de la pieuvre qui usurpe leur pouvoir au profit de leur anéantissement global ? Dans les voix des prétendants, on retrouve les atermoiements d’un ancien Président de la République qui a condamné en la trahissant la voix des Françaises et des Français qui ont refusé l’« europe » dictatoriale  pour se voir ainsi devenir supplétive de cette dictature immonde, on retrouve les cris et les agressives postures d’un membre du Grand Orient, si bien représenté au gouvernement et chez les « républicains », « modem , « udi », - qui ne se retiennent pas de se masturber dans un magasin devant des enfants ( ce qui démontre l’inanité des personnages qui s’en réclament) -  qui tient en laisse les mouvements de gauche, et enfin les levrettes accouplées sodomites et pédophiles de ce que l’on ose appeler l’écologie. Quelle image remarquable de la Démocratie en France ! Un pouvoir usurpé par la Franc-maçonnerie déviante, un pouvoir usurpé par la clique des fabiens, des trotskistes et des mondiaux socialistes, toutes marques de savonnettes s’éblouissant de leur crasse qui à l’écran, qui sur les ondes, pour tromper l’opinion, une tromperie dont la surenchère provient de médias aux ordres qui broutent les prés gras de quelques milliardaires apatrides et sans lendemain qui jouissent de leur « pouvoir » de destruction sur les Peuples, comme sur le genre Humain dans sa globalité. Voici donc la France, en cette veille d’élection, une France, qui contrairement à ce que pensent ces prétendants tant en gouvernance qu’en dehors, ne s’en laissera pas compter avec leur duplicité, leur traîtrise comme leur fourberie. Les actes parlent par eux-mêmes. Qu’ont-ils apporté à la France ? Rien, sinon le paupérisme, l’acculturation, le nivellement par le bas, la pressurisation totale par les impôts, un déficit abyssal, enfin, l’islamisation la plus tonitruante comme la plus mortifère de la Nation française. En face de cet égout, tout un chacun portera ses voix immanquablement au Front de la Nation qui est seul capable de libérer la France du joug des sociétés de commandites, des nains de jardin qui s’y réfugient, de cette étonnante déviance qui ronge le cœur et l’esprit de vautrés sacrificiels qui outrepassent les Lois, en croyant être des dieux alors qu’ils ne sont que des larves entre les mains de leurs mandants. Et ce ne sera le tapage médiatique autour de ces lécheurs de babouches, de ces pauvres personnages sans raison qui parodient jusqu’au verbe du front de la Nation, pour attirer dans leurs rets les ignorants et les serviles, qui y changera quoi que ce soit. La France doit se sortir de cette nécrose qui l’empuantit, la farde, ne la respecte pas, la soumet comme une prostituée à ce qui n’est ni sa culture, ni son esprit, et encore moins son âme. La France n’est pas cette « république » qui n’est que la vitrine de la débilité, l’incarnat de la débauche, la pustule de tous les vices comme de toutes les dépravations. La République doit servir la France et non l’agenouiller dans la fange, dans l’immondice, dans les détritus, dans cette porcherie intellectuelle et spirituelle qui sue la mort, dans cette soumission au fléau politique qui depuis quatorze siècles sème la destruction de tout ce qui existe, dans ce métissage délirant qui ne correspond plus à rien tant il est source de tous les conflits comme de toutes les servilités, dans cette mare de sang de nos soldats qui servent des fronts qu’ils ne devraient pas servir, souillés par des politiques extérieures totalement contre nature. La France n’a pas à se plier à ce qui n’est pas de sa volonté, et devrait sortir immédiatement de ce carcan mondial socialiste qui ose s’appeler l’« europe », une dictature qui n’a rien à envier aux soviets qui furent. La France n’a pas à se plier devant les pétro monarchies, ni devant de présumés alliés comme les États Unis, qui n’ont d’autres ambitions que la destruction de l’Europe des Nations pour se servir du bétail soumis que deviendront ses citoyennes et ses citoyens. La France n’a pas à courber l’échine devant les pulsions pornocrates de pseudos dirigeants aux ordres de l’usure et de son troupeau maléfique. La France une et indivisible saura faire la différence entre ces mouvements bestiaux qui se dressent à l’horizon des élections à venir, des moutons conduisant le Peuple à l’abattoir, et le seul mouvement qui pourra la sortir de la gangrène qui la voudrait immolation. Une gangrène si lisible, malgré les discours fagotés comme des prostituées qui se dressent en tous lieux pour égarer son Peuple, une lèpre qui se nomme mondial socialisme, une lèpre qui se nomme socialisme, une lèpre qui se prétend « républicaine », une lèpre hideuse à souhait dont les Françaises et les Français ne veulent plus en gouvernance. Il n’y aura pas de choix de vote lors des prochaines élections dans ces partis en lices qui comme Janus représentent le même visage, de la gauche à la droite, bâtis sur les prurits de loges déviantes et de sectes trotskistes bien pires que le bolchevisme lui-même. Tout un chacun devra rejeter en bloc les idées de ces individus en dépendance du mondial socialisme, appartenant à la fondation franco américaine, à la Fabian society, à ces suppôts de la subversion par excellence, noyant la France dans l’immondice par le jeu tragique de la loi de 1973 obligeant l’État Français à emprunter sur le marché des Capitaux alors que la Banque de France pourrait prêter cet argent à condition limitée, et à taux d’usure minimum. La ruine des Nations comme la ruine du capital génétique des Nations est la pierre d’œuvre de la fumisterie qui se présente et se présentera lors de ces élections. Seul le front de la Nation, doit être regardé et aidé dans le cadre du rejet de cette subversion minable qui pavane sur ses vices, ses meurtres, sa pédophilie, sa licence, sa débauche, sa luxure comme sa vanité la plus perfide comme la plus mielleuse. Personne de sensé ne peut voter pour ces pantins qui à livre ouvert témoignent par leurs actes de leur fourberie, de leur traîtrise, de leur préférence congénitale, toutes voies livrant la France à l’agonie et au sordide, par le jeu d’alliances répugnantes qui favorisent le terrorisme, l’idolâtrie du terrorisme totalement manipulé qui sévit pour asseoir l’impuissance dans une forme de puissance, la puissance de l’ignorance, la puissance de la manipulation, la puissance de la propagande, puissance illégitime par excellence car fausse en tout, fausse de tout, larve imbue sous la férule d’une partie avariée de la finance, qui pourrit ou tente de pourrir ce monde. La sortie de la boue glauque instaurée par cette maffia, bien pire que la Sicilienne, passe par un vote de salubrité publique, permettant de liquider les espérances de cette hydre belliqueuse et sociopathe, dont les tentacules se retrouvent si bien entre les griffes rapaces du bestiaire socialiste et dit républicain, de cette extrême gauche livrant la France à l’étranger, de ce milieu vide de sens fourni par les loges déviantes qui se remplissent les poches au détriment des citoyennes et des citoyens. Ce bubon n’explosera, voyant ces Ministères épurés de toute la lie qui y végète, et notamment celui de l’éducation dite « Nationale », que par l’évincement à tous les postes des pantins qui animent la France vers l’agonie, toute une cohorte de pseudos maçons qui sont là uniquement pour couronner la destruction et en aucun cas l’élévation de la France. Ce bubon ne sera éradiqué, que par la liquidation de députations inutiles, et la liquidation de postes de sénateurs superflus, rendant la France à quinze ministres, cent députés, et soixante sénateurs, ce qui est bien suffisant pour gouverner notre Nation, nonobstant l’éradication totale de cette hydre pernicieuse représentée par les conseils régionaux, départementaux, communautés de communes qui doivent voir fondre à minima tous les inutiles et les pique-assiette qui y végètent en fonction de leur carte de membre de loges avariées et autres. La France n’a pas besoin de plus de mille personnes pour la diriger, or les mairies, le reste n’est que vol, escroquerie, au détriment des contribuables, qui dans la méconnaissance la plus totale croient que les gens qu’ils ont élus travaillent pour leur plein épanouissement alors qu’ils travaillent pour leurs sectes, et pire encore pour les pétromonarchies comme on le voit si bien aujourd’hui. Lorsqu’on pense que certains élus en différentes élections cumulent jusqu’à dix, sinon plus, mandats, leur permettant de s’octroyer sur le dos du Peuple des retraites dorées, tel d’ailleurs ce premier que nous avons qui touchera la bagatelle de  30 000 euros environ mensuellement, et combien d’autres qui ne sont là que pour s’enrichir, ployer l’échine et faire la politique qu’on leur demande avec insistance de faire sous peine d’être livré aux médias eut égard à leurs vices. Le bubon est là dans ses privilèges anachroniques, dans cette fosse d’aisance où se congratulent les uns les autres de cette errance sur le dos du Peuple de France. Ce bubon sera décimé, qu’il le veuille ou non, comme il l’a été en Islande, et comme il l’a été en Angleterre, et comme il le sera dans tous les Pays Européens qui se respectent et se font respecter, comme il le sera dans notre France qui n’est pas l’auge des sectes et de leurs perfidies. Les écuries sont pleines et débordent de leurs fanges accumulées, voyant l’abjection le rutilant de sa passementerie. La France comme les Nations Européennes vont devoir désormais lutter non seulement pour leur vie mais leur survie. L’Autriche a donné le ton, où l'on a vu des élections falsifiées comme elles risquent de se produire en France, et qui verront la victoire des antis corps, n’en doutons pas. L’Allemagne ce jour réduit à néant les prétentions de l’idolâtre du mondialisme et du remplacement de son Peuple par des esclaves à bas coût. De toute part les Nations Européennes se redressent et votent pour les partis défendant leur Nation, par-delà les  scories monumentales qui se veulent trônes, si bien mises en évidence dans ce Parlement dit Européen, si bien mises en évidence dans ce gouvernement usurpé d’une pseudo Europe qui ne correspond à rien de l’Europe mais à tout de l’ambition démesurée des trotskistes qui gouvernent cette Europe comme l’Ouest, donneur d’ordre de cette répugnance qui s’imagine encore dicter des ordres alors qu’elle n’est que dépendance de toute la lie de la société humaine, des banksters sans foi ni lois qui voudraient diriger ce monde, ce qu’ils ne parviendront en aucun cas à faire, devant l’autorité naturelle des Peuples qui ne s’en laissent pas compter et qui disposent d’un arsenal nucléaire suffisant pour mettre un terme à leur prétention. Il est temps de revenir à la réalité et cesser pour les uns et les autres de se vautrer dans la virtualité, la pacotille et l’illusion, le destin des Peuples appartient aux Peuples et en aucun cas à une hiérarchie qui se révèle la médiocrité par excellence, dès lors qu’elle ne cherche en aucun cas à élever les Peuples mais à les dissoudre dans la fange. La représentation politicienne en France est de cet acabit et démarque ici la tragicomédie qui s’y joue, avec ses nabots, ses malades mentaux, ses grippe-sous, ses illuminés, ses pervers, tous ces vers nuisibles qui pourrissent et obscurcissent l’horizon humain. Il ne tient désormais qu’à un vote pour se sortir de ce fumier et renvoyer à leurs chères études tous ces boutiquiers qui puent la haine de la France, qui suent la haine du Peuple de France, tous ces hypocrites, docteurs es science en lèches babouches et derrières malpropres dont ils sont les féaux, des commissaires politiques tout trouvés par les accaparateurs, les incapables à créer, les châtrés du vivant qui forgent leur propre disparition devant la colère immense qui s’élèvera un jour sur cette Terre, une colère qui les verra confrontés à ce qu’ils mettent en œuvre journellement, la destruction, le génocide, l’accumulation de guerres au nom d’un droit d’ingérence inexistant. Les progrès de la connaissance réalisés depuis qu’internet existe sont considérables, malgré les efforts d’une pseudo éducation dite nationale qui n’est que le bréviaire du bolchevisme, de l’islamisme, l’un et l’autre étant parfaitement semblables, l’éducation aujourd’hui n’appartient plus à cette débauche qui voudrait justifier le genre pour écraser la réalité Humaine, elle appartient universellement aux Êtres Humains qu’elle ne pourra dépouiller de son savoir, malgré les tentatives débiles des trotskistes en chambre qui s’imaginent maîtres encyclopédistes sur la toile et qui à l’analyse ne sont que surgeons de la débilité mentale avancée qui se profile si bien dans les résultats obtenus par ce monstre bestial qui se veut ministère qui ne sort que des illettrés et des acculturés dans le cadre des examens qu’il recense. Les Êtres Humains, ce jour, ont toute vocation pour se cultiver en dehors de cette prébende grotesque, mensongère, falsifiant le réel au profit de sa gloriole poisseuse, pédophile par essence. Le savoir est partout, n’en déplaise, et tout un chacun en connaissance de cause peut se forger ses idées sans qu’elles lui soient imposées au forceps par la bêtise et la propagande. L’Histoire de France parle d’elle-même dans ses actes pour prouver l’insolence de cette bêtise, de cette puanteur qui voudrait régir l’esprit d’esclaves attitrés. Il est trop tard pour cette face gargantuesque de l’aporie, le savoir est multiplié à l’infini, dans tous les domaines possibles et imaginables, et se confronte avec le grotesque, la nullité, la médiocrité tant des politiciens de pacotille que des médias aux ordres, les reléguant au dernier rang, là où se tient la poussière. La guerre de l’information est gagnée par l’Esprit, la guerre culturelle est en train d’être gagné et rien ni personne ne pourra arrêter son élan impérieux. Ce qui fait que ce jour est bien différent des autres jours, et notamment au niveau des élections quel que soit le Pays considéré. La France connaîtra son sursaut et son redressement grâce au savoir et non pas grâce à la propagande distillée par les instruments qui fondent la propagande et ses scories. Reste donc désormais pour les Êtres Humains à reconquérir les pouvoirs qui leur ont été usurpés par la bestialité et ses accoutrements sinistres. Cela vient, et sera une grande surprise pour tous leurs supports, qui verront là la fin de leur tentative de putsch, une fin sans dissonance, naturelle et perpétuelle, qu’ils n’en doutent pas, car qui a goûté à leur ignominie n’en redemande pas, sauf à penser que le masochisme soit sa destinée. Qu’aucun Peuple ne tombe dans cet égout qui s’ouvre devant lui, et notamment le Peuple de France qui doit savoir désormais qu’il n’existe aucune différence entre les différents impétrants au pouvoir et ceux qui sont au pouvoir, tous régis par la clause commune de leur appartenance au mondial socialisme, la dictature par excellence qui ce jour fait peser son joug sur l’Occident. Il n’y a pas d’alternative dans ce marais putride sinon que d’en sortir et de voter pour le seul parti de la Nation qui fera respecter la Nation, sortir la France de cette perfidie qui ose s’appeler l’Europe – usurpation encore et toujours -. Voici l’enjeu, et cet enjeu est synonyme d’élévation ou bien de déclin total. En ce dernier cas, comme le disait Charles De Gaulle, si le Peuple a perdu toute intelligence, il devient inutile de se battre pour lui. Gageons bien entendu que pour conforter les pouvoirs actuels, quelques attentats, qui deviennent pratiquement journaliers au regard des égorgements subis par nos citoyennes et citoyens par de pseudos déséquilibrés, seront diligentés par les services qui officient dans l’ombre pour le compte du mondial socialisme, de façon à voir se réfugier dans le giron de leur tortionnaire citoyennes et citoyens sans réflexions, qui ne feront pas la majorité escomptée, n’en doutons un seul instant. En attendant supportons la haine irascible, dans les règles de la Démocratie la plus pure, de tous ces parjures, ces traîtres et ces vendus qui ne sont que pauvres êtres accouplés à la stérilité la plus totale, car ne s’appartenant pas, soumis sont-ils à l’usure pestilentielle qui ronge l’Occident. »
 
Les Êtres Humains sont-ils encore capables de réaction lorsque leur survie est en jeu ? Voilà bien la question qui doit être posée au regard de ce qui se passe sur cette poussière d’étoile qui semble s’enliser sur une de ses faces dans l’ombre la plus pernicieuse qui soit, celle de l’illusion. 


TABLE

Universum X
 
Forum XIII
(2016-2017)
 
5 Initiative Métapolitique
 
7 Réflexions
16 Etat des lieux
41 Réinformation
52 La guerre
60 Bilderberg 2017
 
 75 Initiative Politique
 
77 Le régime de la boue
86 Criminels de guerre
94 Félicitations
96 Les élections françaises
102 Petite mise au point
117 Le marais putride
122 L’acharnement
125 Coup d’Etat
128 L’usurpation
134 Au fil des nuages
151 L’avilissement sectaire
178 Vous avez dit élection ?
184 Le coup d’Etat 2017
185 Le parjure
200 Manipulation
238 Premier tour
256 L’agent des anglos saxons
267 Un air de Vichy
370 Le nazi-communisme
374 Le viol psychique des masses
379 Le débat
382 L’esclavagisme en marche
386 La barbarie
408 Le règne de Caligula
418 La fange
 
423 Contre-Pouvoir
 
425 2017
436 Un discours historique
445 La haine de l’usure
449 Prenez mesure
455 Eh oui
463 La barbarie esclavagiste
466 Le totalitarisme en France
470 Jour j de l’esclavagisme
474 Le diktat en France
517 Attentats commandités ?
520 La déliquescence
 
523 Initiative Philosophique
 
525 Monopoly
532 Multipolarité
540 La croisée des chemins
544 Jour J
553 L’anéantissement
559 L’Art
 
565 Initiative Littéraire
 
576 1917-2017
 
 571 Document
 
573 Ecléctiques et autres incontournables en matière de bibliographie.
 
581 Bouddhisme, Hindouisme, Asie
586 Esotérisme
607 Histoire
633 Maçonnerie, sectes, sociétés de pensées.
640 Métapolitique, Politique
651 Mondes extérieurs, civilisations
656 Philosophie, idées
666 Poésie Théâtre
668 Politique polémique
682 Religions
693 Révolutions Bolchevisme
698 Sciences divers
706 Science fiction
714 Spiritualité
722 Théosophie
724 Voyages
 
 727 Table
 
733 Œuvres de Vincent Thierry



Vincent Thierry
France, Royan
Le 14/07/2017



Retour