UNIVERSUM XI


UNIVERSUM XI


© 2018
PATINET THIERRI ÉRIC
Éditeur : © Patinet Thierri 2018
ISBN 978-2-87782-494-1 

ISBN 978-2-87782-493-4

 
 
Initiative politique


Le dictateur de fait

 
 Petites nouvelles de cette petite Terre où la dictature du néant s’instaure dans une de ses Nations après l’usurpation d’une élection bâtie sur le mensonge. Mais lisons :

 
« Voici la vision de la France par le vecteur d'en marche qui n'est pas reconnu comme Président par 80 pour cent des Françaises et de Français. Une vision témoignant de son incapacité globale à gouverner sinon qu'avec son troupeau sevré par l'argenture et la domestication. En leurs échos, voici le parjure qui officie, en considération de promesse élective relevant le plus simplement du néant comme de l'abstraction, symboles du vide incommensurable du personnage et de ses mandants, les usuriers irresponsables et haineux. La paupérisation du peuple est sa grâce, qu'il mettra en œuvre via des ordonnances dictatoriales, savoir la destruction du Code du travail, l'augmentation de la CSG ( contribution sociale généralisée=racket), ou en d'autres termes la spoliation des travailleurs et plus encore des retraites par un vol manifeste de cotisations de celles et de ceux qui ont mérité de jouir de leur retraite, sans la voir amputer pour recevoir la misère du monde. Mais là n'est pas tout de ce bréviaire de l'insanité, le voici en prébende des collectivités locales leur intimant une économie de treize milliards en cinq ans et signifiant l'éradication de la taxe d'habitation pour une catégorie de personnes.
Résumons pour bien voir qu'il renie l'égalité des Français en créant deux classes dans le corps social, une qui sera corvéable à souhait l'autre non, et bien entendu il abandonne l'impôt sur la fortune créant ainsi une super classe de citoyens, celle de l'avoir et en aucun cas de l'intelligence. Au regard de cela on discerne le but, le laminage de la classe moyenne qui fait vivre la France pour la voir se noyer dans le marais de l'assistanat et en faire une classe d'esclaves à bon marché.
 
Voici ce qu'est la vision de ce valet de la finance trotskiste, qui nonobstant ses impératifs nous prépare des lois informelles tendant à liquider la liberté pour faciliter l’asservissement du peuple à sa politique minable et dictatoriale. On se souviendra ici de l’affaire des fiches initiée par le Grand Orient et ses politiciens aux ordres, c’est le renouvellement de ce scénario n’en doutons un seul instant qui verra fiché chacun d’entre nous ne correspondant pas aux critères de la médiocrité et de l’infamie.
Mais cela n'est pas tout, dans le mensonge absolu sur le trou laissé par le précédent personnage abominable qui a régi le pays, il vient de trouver qu'il fallait réduire le budget des armées de huit cent cinquante millions d'euros, dans le mépris total de La Défense du peuple de France. Le général des armées, devant ce déni de la réalité vient de démissionner après qu’il l’ait insulté, dans le mépris total de sa condition.
 
La France n'a jamais connu une telle veulerie comme une telle répugnance, quelle que soit la gouvernance qui y existât depuis 1945. La liberté, l'égalité, la fraternité sont souillées comme jamais cela ne s'est produit. La République n'existe plus, confisquée par une médiocrité sans limites issue de cette déshérence de bobos qui trônent, dont le premier représente bien la bêtise doublée d'une acculturation sans limite qui lui fait dire n'importe quoi en public, du moment bien entendu qu’il insulte la France, son Histoire, les Françaises et les Français, dans le déni le plus total de l’Histoire.
Ce personnage n'a pas été choisi au hasard, sa souplesse est le cœur de sa vanité primesautière, marque de la psychopathie affectée qui le caractérise, le voyant s'indigner à la moindre contrariété, ce qui prouve qu’il n'a aucune envergure pour être un chef d'État, bien au contraire, car dénué de la moindre qualité, il insulte le Peuple le traitant de rien, insulte l’Armée, éructe trépigne comme une enfant de cinq ans n’ayant pas de sucettes, inscrit ses discours en pontifiant, tel un jésuite  comme on l’a si bien vu à Versailles.
 
Il inspire à tout un chacun qui se respecte un dégoût profond, le dégoût pour l'hypocrisie, le dégoût pour le mensonge, le dégoût pour la subordination, la soumission comme on l'a si bien vu au G20, se gardant bien d’être au second rang, mais rejoignant le premier rang pour s’accroire.
Ce personnage est un danger pour notre Nation, et si l'on s'en doutait avant son élection outrancière due à l'acculturation de notre Peuple sur les tenants et aboutissants de ce pion de la finance trotskiste, petit agent des néoconservateurs américains, plus personne aujourd'hui ne peut se le cacher.
 
Sa mission se résume au grand jour dans la destruction de notre Peuple de son identité de son honneur, dans le laminage total des classes moyennes, dans l’assomption de la mise à mort, de nos enfants par vaccination compulsive, de nos aînés par sédation financière, des travailleurs en leur supprimant le droit de cotiser pour leurs retraites et aux différentes caisses de sécurité sociale et autres qui permettraient de les mettre à l’abri de l’avenir.
 
Il serait temps que chaque Française et chaque Française comprennent ce qu’est l’avenir avec cet individu, bien pire que les précédents, savoir la nécrose, la disparition, la mise à mort, la destruction, le remplacement de notre Peuple, la désintégration de notre Identité, la soumission à la religion du chaos, la subordination au nouveau désordre mondial, et bien pire la guerre.
 
En toute conscience, compte tenu de la légitimité que lui donne le tronçonnage de la Démocratie, qui le voit élu avec 20% des voix, il convient de se battre sur tous les terrains juridiques, économiques, sociologiques, pour conter le venin qu’il annonce, et veut ordonner. La grève générale et totale contre l’arbitraire sera, n’en doutons pas, le déclencheur lui permettant de redescendre sur terre, et cesser de prendre les Françaises et les Français pour des riens, comme son prédécesseur, des sans dents. L’humiliation d’un Peuple et de ses représentants suffit. La grenouille qui se veut plus grosse que le bœuf a fait l’objet d’un poème que bien de son cénacle devrait relire pour comprendre qu’à trop vouloir prendre les gens pour des imbéciles, l’imbécillité retombe immanquablement sur ceux qui profèrent ce genre de débilité profonde.
 
En attendant, observons et ne laissons rien passer en provenance de ce dictateur de fait. »
 
Le marché aux esclaves se prépare dans ce petit pays qui se nomme la France, les vieillards et les enfants seront liquidés, les femmes et les hommes valides soumis à l’esclavage le plus purulent. Cela ne dure jamais longtemps en considération de ce que nous avons pu voir sur des milliers et des milliers de planètes qui ont bouté les usurpateurs de tous les pouvoirs. Espérons que se dresse une force démocratique dans ce Pays pour fustiger cette errance.


Table

Universum XI
 
Forum XV
(2017-2018)
 
5 Initiative politique
 
7 Le dictateur de fait
11 Le glauque et le sordide
27 La fange
35 Meilleurs Vœux 2018
38 La barbarie en action
53 Stratégie de la tension
 
 
57  Initiative Métapolitique
 
59 Laxisme perpétuel
65 Vaccination
120 La décadence
128 Esclavagisme totalitaire
134 Décadence profonde
139 L’éternel retour
151 L’abjection
158 N-1 seconde
164 Les bêtes fauves
168 La honte
172 La racine du mal
 
179 Initiative Philosophique
 
181 Manipulation, Médias, Neurosciences
193 L’athéisme
200 L’autorité
 
207 Initiative Littéraire
 
209 Mort d’un Troubadour

 213 Documents


Avertissement

 
 
Les documents qui suivent n’ont pour vocation que de dresser des vues historiques, religieuses, politiques, où présentes, ou des relations historiques, religieuses, politiques, où présentes, ou des prises de positions historiques, religieuses, politiques, où présentes, qui   n’engagent que la responsabilité de leurs auteurs et en aucun cas le présent Editeur, qui n’insère leurs extraits de textes ou références que pour informer le public sur l’éventail existant de regards sur l’histoire, la philosophie, la religion, la politique, au-delà de la pensée « unique », et en aucun cas pour faire œuvre de prosélytisme pour le racisme, la christianophobie, l’antisémitisme, l’islamophobie, l’homophobie, ou tout autre « isme »  ou « phobie » ne concernant que celles et ceux qui ne se respectent pas et ne respectent pas autrui.
L’éditeur n’étant ni raciste, ni antisémite, ni islamophobe, ni christianophobe, ni homophobe, ce qu’il convient de bien préciser dans le cadre de différentes législations, dégage ici toute sa responsabilité sur certaines prises de position des auteurs cités, et invite celles et ceux ne désirant pas être contrariés dans leur vision de ce monde, en fonction de leur sensibilité, qu’elle soit religieuse, politique, ou autre, de s’abstenir de lire ces documents.


 
215 Les crimes de l’Empire Britannique
281 Aux origines du socialisme
289 Les acteurs du communisme
339 Le messianisme
393 Le sionisme
487 Les Khazars
601 Le wahhabisme
627 La terreur
 
725 Table
 
729 Œuvres de Vincent Thierry
 

Vincent Thierry
France, Royan
Le 15/05/2018


Retour