L'Aire Impériale


LE PARVIS DE CRISTAL




Sur Véga du Cygne, Veneur confirme la délivrance de Vala, retrouve Iris, statue sur l’incapacité de ses troupes de progresser sur Oxphar, décide de contourner cet écueil par les Terres de Dizan où les combats compris dans le sens de l’unité se révèlent efficaces. Prises en étau les forces des ténèbres sont cantonnées sur les hauts plateaux, pendant que les troupes de Veneur prennent d’assaut Vestri qu’elles délivrent. Allié d’Ulric Veneur pacifie les premières terres délivrées…

LES MARCHES DU TRONE




Sur Véga du Cygne, Veneur poursuit sa conquête d’Oxphar, de combats en combats vient la rencontre dans la forge de la Cité de Njord du Roi de l’Echiquier, miroir de Veneur, nécessité des ténèbres comme lui-même de la Vie, qui se retire pour laisser place aux forces de l’harmonie sa mission accomplie, le Temple d’Oxphar consacrant le Pouvoir en Veneur, Njord accomplissant son mariage avec Iris, avant la pacification d’Oxphar… 

LA NEF DU POUVOIR




Sur Véga du Cygne, Veneur dirige les hordes conquérantes par le Détroit de Tannhäuser vers les Îles des Ases, rencontre Asgard, gardienne de la mémoire, Iovan, Maître Guerrier, est accueilli par le Maître du Chant, puis intronisé dans le Temple de la Vie, ensuite il se dirige vers les Îles de Manna, reçu par Levia, Prince des Isthmes de Manna et mis à l’épreuve aux hospices du Temple de la Lumière, épreuve à laquelle il satisfait le voyant consacré mantisse du Pouvoir en sa définition et son incarnation, lui permettant de naître aux rives d’Hyperborée… 

LE CHOEUR DES SAGES




Sur Véga du Cygne, Veneur assoit la puissance de l’Empire. Considérations sur le Pouvoir et sa légitimité, son appartenance et sa formalité, en l’œuvre et par l’œuvre assumé. Mantisse des Etres de Pouvoir dans le sacerdoce des signes Vivants en devoir de l’accomplissement Unitaire qui marque de son Chant l’étreinte de toute Vie. Du Règne l’accomplissement par l’Empire ouvragé aux textures fécondes qui fondent les lendemains à vivre et naître.Du Dire l’essaim de la plénitude en ses résonances et ses fertiles devises aux marbres de l’existant impérissable. Du Pouvoir Unitaire les signes de floraisons dans la tripartition agencée par la quadripartition de l’écrin et de ses forges. Ouverture des Etres à toute destinée Impériale dans le sens de la parousie de la Voie et de la reconnaissance de la Voie en ses hospices majestueux… 



RETOUR