FRESQUES


D’Or et de pourpre



Haute vague des nefs éblouies du Règne Souverain l'ambre du zéphyr, l'épure charnelle, des sources équinoxiales un Océan de Lumière, d'ambre et de jade.


Dans la luminosité du Verbe



Des nuées vertigineuses la beauté majestueuse ambre de félicité le Chant, enfantement du Verbe où vont les signes énamoures le souffle puissant de l'Amour conquérant.


L’Azur du Cristal



Aux cycles de jouvences, dans le regard des floralies, insigne antique, allions-nous dans l'ardeur sauvage les fêtes d'or du plaisir par la nue exonde.


Qu’énamoure l’Eternité



Lys parfum des signes, chant d'écume en répons l'épanouissement du Chant que l'énamoure témoigne, aux ors exaltés le sort de la destinée.




RETOUR